Retour

Luc Blanchette et Guy Bourgeois font leur bilan de session

Le député de la circonscription Rouyn-Noranda-Témiscamingue et ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs, Luc Blanchette, et le député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, ont rencontré les médias jeudi afin d'établir un bilan de la dernière session parlementaire.

Luc Blanchette termine pour sa part sa première session à titre de ministre des Forêts, de la Faune et des Parcs avec en main le dossier majeur de l'accord sur le bois d'oeuvre. « On n'a pas de quoi s'ennuyer, affirme-t-il. Sur le conflit sur le bois d'oeuvre, ce n'est pas facile. C'est très préoccupant, mais on a fait toute une mobilisation avec ce qu'on a appelé la Table des partenaires », a expliqué Luc Blanchette en entrevue à l'émission Région zéro 8. Selon le député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue, c'est d'abord le monde municipal qui est concerné dans ce conflit. « Les usines se retrouvent dans des municipalités, qui souvent, sont mono-industrielles ». Il affirme que des pressions du Québec sont toujours effectuées sur le gouvernement fédéral afin d'obtenir satisfaction.

Réponse à François Gendron

Le député péquiste d'Abitibi-Ouest, François Gendron, affirmait plus tôt cette semaine que le gouvernement libéral avait fait reculer les régions depuis son accession au pouvoir. Ce dernier déplorait notamment les compressions réalisées dans les dernières années. Luc Blanchette répond d'une part que le Parti québécois a quitté le pouvoir avec une dette de cinq millards de dollars en 2014.

On a fait du ménage, c'est vrai. Il n'y a aucun ministère, que ce soit en santé ou en éducation, qui a eu un budget négatif dans le temps. Ce qu'il n'a pas eu, ce sont des croissances à la hauteur des besoins.

Luc Blanchette, député de Rouyn-Noranda-Témiscamingue

Dossiers réalisés et à venir Luc Blanchette estime que de nombreux investissements annoncés dans sa criconcription ont profité à l'économie. « En forêt, il n'y a pas encore de pénalité donc ça va bien, surtout qu'on a soutenu les entreprises. Dans les mines, autant dans l'or que dans le diamant, on a fait beaucoup travailler nos entreprises, nos équipementiers, qui sont des fournisseurs de services auprès de l'industrie. »Le ministre Blanchette se dit toutefois déçu de ne pas avoir eu la chance d'annoncer un investissement pour l'aérogare de Rouyn-Noranda. « Ce n'est pas la première fois que je le dis, j'en suis conscient, évidemment, mais honnêtement, il y a eu des échanges avec le ministère des Transports, qui fait l'analyse de pertinence, et ces derniers ont été très constructifs », assure-t-il.Guy Bourgeois : premiers peuples et sécurité routière

Le député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, a rencontré les médias jeudi pour dresser le bilan de sa session parlementaire. L'attribution d'une aide financière de 4,5 millions de dollars à Uniboard et l'octroi de 110 000 $ au marché public de Val-d'Or font partie des réalisations mises de l'avant par le député.

Il a aussi rappelé que son gouvernement avait investi 7 millions de dollars dans la nouvelle caserne de pompiers de Val-d'Or et 2 millions pour terminer le programme de rénovation de maisons à Kitcisakik. Guy Bourgeois explique le rôle qu'il a joué cet automne, concernant la relation entre les policiers et les femmes autochtones de Val-d'Or.

Moi, la discussion que j'ai eue, c'est avec les chefs des communautés. Je n'ai pas rencontré les autres groupes. D'autres membres de mon équipe ont participé à des séances de travail avec chacun des groupes. Moi, ma préoccupation, elle était d'accompagner adéquatement les acteurs et de pouvoir travailler sur des solutions qu'on pouvait réaliser concrètement sur le terrain.

Guy Bourgeois, député d'Abitibi-Est

Pour la prochaine session parlementaire, Guy Bourgeois s'engage à demeurer pour faciliter la réalisation de logements sociaux, l'agrandissement du Pavillon des Premiers Peuples et l'avancement du complexe sportif de la Ville de Val-d'Or.

Il veut aussi rencontrer le ministère du Transport pour améliorer la sécurité routière dans sa circonscription, particulièrement sur la route 117.

Plus d'articles

Commentaires