Retour

Luc Noël prévoit un nouveau mandat fort occupé

Le préfet de la Minganie, Luc Noël, a été réélu sans opposition après qu'un candidat annoncé, Guy Bouchard, se soit désisté. Luc Noël estime qu'il ne manquera pas de travail dans le prochain mandat avec la réalité économique de la MRC.

Un texte de François RobertLe préfet réélu considère urgent de diversifier l’économie de la région pour lutter contre l’exode de la population.

« C’est un tout parce qu’on ne peut pas parler de démographie sans parler d’emploi, on ne peut pas parler d’emploi sans parler de démographie, souligne Luc Noël. Écoutez, on a des villages qui ont perdu jusqu’à 20-21% de leur population, des petits milieux. Mais on a une structure industrielle qui est très fragile, qui est très faible, donc ce n’est pas évident non plus. »

Luc Noël déplore que le gouvernement du Québec n’a pas donné suite à la demande de mise en place d’un fonds d’urgence réclamé par plusieurs sur la Côte-Nord à plus d’une reprise au cours des dernières années.

« On a eu même pas un accusé de réception sur une demande que l’on avait placée et ça c’est désolant parce qu’on a été laissé à nous-mêmes », poursuit Luc Noël.

Prolongement de la 138

Pour stimuler l’économie de sa région, Luc Noël espère que le gouvernement Couillard passera de la parole aux actes et qu’un nouveau segment de la route 138 sera construit à l’intérieur de ce nouveau mandat.

« Définitivement, il faut qu’il y ait un autre bout qui soit fait à l’intérieur du prochain mandat et que le bout soit assez important pour ne pas aller sur deux mandats parce que c’est développer le Nord-est canadien, c’est une nouvelle destination canadienne la 138 à l’est de Natashquan. »

Maintenant que le dossier Pakatan est réglé, il n’y a plus d’excuse selon Luc Noël pour retarder davantage la mise en œuvre d’un prochain segment de route assez significatif.

Luc Noël estime que ce prolongement devrait générer du développement économique et un afflux supplémentaire de touristes.

La réalisation du projet de traversier vers Anticosti et la Gaspésie est aussi prioritaire, selon Luc Noël, pour rendre la région moins isolée et y amener plus de touristes et d’activité économique.

Désistement de Guy Bouchard

Luc Noël s’est dit surpris du désistement de dernière minute de celui qui avait annoncé sur Facebook et dans plusieurs médias vouloir faire campagne pour la préfecture de la Minganie.

« Il a été sept mois en campagne, il a débuté sa campagne au mois de mars, cela a été assez surprenant, remarque Luc Noël. Je présume qu’il a été vérifié le marché et qu’il a vu qu’il n’avait pas d’appui, mais ce n’est certainement pas l’excuse bidon qu’il a donnée, que ses affaires le retenaient un peu trop loin de la Minganie pour se présenter, cela je n’y crois pas. »

Plus d'articles

Commentaires