Retour

Mamadou Ka désigné candidat du PC dans Saint-Boniface

Mamadou Ka est le candidat du Parti progressiste-conservateur (PC) du Manitoba pour l'élection partielle à venir dans Saint-Boniface. Il a reçu l'investiture officielle du parti samedi, sans concurrence.

Professeur à l'Université de Saint-Boniface et résident du quartier, Mamadou Ka a notamment été président de la Société de la francophonie manitobaine (SFM) par le passé. Il avait déjà été candidat pour le PC aux élections générales de 2016, et était arrivé en deuxième position après Greg Selinger.

« Ensemble, nous allons écrire l’histoire […]. Je serai le premier Africain-Canadien à être élu député à [l’Assemblée législative du Manitoba] », a-t-il lancé à la foule lors de son discours d'investiture.

« Beaucoup de personnes me disent simplement qu’ils veulent que Saint-Boniface soit représenté dans ce gouvernement. J’ai l’impression qu’ils ne sont pas prêts, encore, à avoir un député d’arrière-ban », commente Mamadou Ka après la réunion.

La francophonie, l’environnement, et l’accès au logement sont parmi les enjeux dominants dans la circonscription, selon lui.

« Agrandir l'équipe »

Le premier ministre ainsi que d'autres députés et ministres du gouvernement étaient à la réunion d'investiture samedi.

Brian Pallister souligne que Mamadou Ka est une personne « qui travaille en équipe », et serait un atout pour le caucus PC : « C’est un modèle, quelqu’un qui a immigré ici avec espoir et qui a contribué à bâtir cet espoir au Manitoba. »

« Nous avons besoin de cette représentation supplémentaire, et de cet effort qu’il va apporter, dit le premier ministre. Je pense que le gouvernement en sortira plus fort et ce sera bon pour les gens de Saint-Boniface. »

Pas encore de date

Les candidats Dougald Lamont pour le Parti libéral, Blandine Tona pour le NPD, et Françoise Therrien Vrignon pour le Parti vert sont également dans la course.

La date de l'élection partielle n'a pas encore été annoncée, mais elle doit se tenir au plus tard le 28 août, selon Élections Manitoba. Elle doit être déclenchée de 28 à 34 jours avant cette date. Interrogé à ce sujet, le premier ministre répond que cela viendra « en temps et lieu ».

Le siège de Saint-Boniface est vacant depuis la démission, cet hiver, du néo-démocrate Greg Selinger.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce que vous préférez à propos de l’automne selon votre signe





Rabais de la semaine