Retour

Mamadou Ka dit avoir « la passion du peuple »

Le candidat du Parti progressiste conservateur du Manitoba, Mamadou Ka, explique que c'est la passion du peuple qui le pousse à se présenter à l'élection partielle de Saint-Boniface. C'est la deuxième fois qu'il tente d'enlever la circonscription depuis 2016.

« J'ai une passion pour les gens et les enjeux communautaires », explique Mamadou Ka. Il n'hésite pas à mettre de l'avant son engagement dans la communauté pour expliquer son désir d'être élu lors de l'élection partielle.

Le professeur à l'Université de Saint-Boniface et résident du quartier, qui a aussi été président de la Société de la francophonie manitobaine (SFM) par le passé, n'en est pas à sa première expérience. Il s'était présenté aux élections générales de 2016 et était arrivé en deuxième place derrière le néo-démocrate Greg Selinger.

Mamadou Ka s'est défini à plusieurs reprises comme un défenseur de la francophonie alors que les relations entre les instances francophones et le gouvernement conservateur n'ont pas toujours été au beau fixe. Il s'est notamment démarqué de son propre parti en aidant la publication d'une pétition en faveur du rétablissement du poste de sous-ministre adjoint responsable du Bureau de l’éducation française, aboli par la province l’automne dernier.

Mamadou Ka voit cela comme une preuve d'engagement dans la communauté, plutôt que comme une opposition au gouvernement.

« Toute personne, tout député qui n'est pas capable de se mettre debout pour sa communauté n'a pas le droit d'être élu », affirme Mamadou Ka. Il estime que la dernière élection générale lui a permis d'asseoir son nom dans la circonscription et s'appuie sur son appartenance à la majorité gouvernementale.

« Parmi les autres candidats, je suis le seul qui peut apporter quelque chose à la communauté. Je suis capable de collaborer avec les gens assis autour de table du caucus, je suis capable de porter la voix de la communauté », assure Mamadou Ka.

Les électeurs de Saint-Boniface iront aux urnes le 17 juillet dans le cadre de cette élection partielle.

Plus d'articles