Retour

Manifestation des employés de la voirie de Port-Cartier devant l'hôtel de ville

Les employés de la voirie de la Ville de Port-Cartier ont manifesté devant l'hôtel de ville mardi après-midi contre l'allongement de leur horaire de travail. Ils s'opposent à l'ajout d'un quart de travail en soirée durant la période hivernale, affirmant que cette modification contrevient à la convention collective.

La vingtaine d'employés de la voirie contestent la décision de la municipalité d'ajouter dun quart de travail de 16 h à minuit, de novembre à avril.

Ces quarts de travail réguliers de soir permettent de réduire le nombre d'heures supplémentaires des employés qui doivent rester en soirée pour terminer le déneigement, estime la Ville.

Consultations contestées

Le représentant syndicat de la CSN sur la Côte-Nord, Guillaume Tremblay avance que le conseil de ville n'a pas consulté les travailleurs avant de prendre la décision, qui a été imposée à son avis.

« S'en aller sur un shift de soir, ça change une vie et un horaire de travail. Il y aurait peut-être des solutions si on était dans un véritable travail de consultation », lance le représentant.

Pour sa part, la mairesse de Port-Cartier, Violaine Doyle, assure que les employés ont été consultés. Elle s’est dite ouverte à toutes suggestions qui permettent d’augmenter la qualité du service de déneigement tout en réduisant les coûts associés.

« S’ils avaient des suggestions qui arrivent aux mêmes résultats qui leur rendent la vie plus agréable, on n'a aucun problème avec ça, affirme-t-elle. Nos deux lignes sont très claires [il faut] un meilleur service aux citoyens puis faire le temps supplémentaire quand c'est nécessaire vraiment, pour des situations d'urgence ».

Rduire les coûts

Selon la mairesse Doyle, la modification des horaires permettra d'économiser des centaines de milliers de dollars en heures supplémentaires tout en améliorant la qualité du déneigement en fin de soirée.

Le syndicat juge pour sa part que l'allongement de la journée de travail coûtera plus cher à la municipalité. Comme la machinerie pour déneiger sera utilisée en continu pendant 16 heures au lieu de 8, elle s'usera plus rapidement.

Le conflit pourrait continuer. Le syndicat affirme que si rien ne change, il pourrait utiliser de nouveaux moyens de pression. Pour sa part, la mairesse affirme étudier le dossier avec ses conseillers.

D'après les informations de Jean-Louis Bordeleau

Plus d'articles

Commentaires