Retour

Manque de transparence lors de la construction d'un terrain de jeux à la baie Mooneys

Dans un rapport publié jeudi, le vérificateur de la Ville d'Ottawa a déterminé qu'une entente secrète a mené à l'approbation de la construction du terrain de jeux Giver 150 à la baie Mooneys. Le processus a manqué de transparence et n'a pas suivi les principes de la Ville en matière de consultation.

Il y avait « peu ou pas de preuve d'une prise en compte de l'implication du public ou de consultation », a dit le vérificateur général Ken Hughes devant les membres du comité de la vérification.

Malgré tout, la Ville n'a pas directement enfreint de loi ou de règlements municipaux, a soutenu M. Hughes.

En mai 2016, la Ville avait annoncé une entente avec la compagnie de production de télévision Sinking Ship Entertainement pour construire un terrain de jeux à la baie Moneys.

Le choix du site et la décision de dépenser un million de dollars de deniers publics ont été pris sans l'approbation du conseil municipal et sans aucune consultation publique.

La compagnie a également financé le projet à la hauteur d'un million de dollars pour l'achat de matériaux et pour payer les employés.

Une nouvelle politique en chantier

Le directeur général de la division des parcs et des loisirs à la Ville d'Ottawa, Dan Chenier, qui a supervisé le projet, a fait savoir que les employés de la Ville sont en train d'élaborer une nouvelle politique. Cette dernière aura pour but de mieux gérer ces types d'offres provenant d'organismes privés qui souhaitent s'impliquer avec la municipalité.

La politique devrait être soumise au conseil municipal à la fin de cette année ou au début de 2018.

Plus tôt cette année, le commissaire à l'intégrité de la Ville d'Ottawa a découvert que du lobbying par des lobbyistes non enregistrés avait eu lieu avant l'entente secrète qui a précédé le projet.

« Je pense que Giver 150 nous a rappelé que dans certains cas, nous avons des politiques et des procédures en place qui nous permettraient d'être plus transparents pour les citoyens lors de l'évaluation de ces projets », a déclaré M. Hughes.

L'enquête sur la construction de ce parc est le résultat d'une plainte qui a été formulée via la ligne directe de fraude et d'abus de la ville d'Ottawa.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine