Retour

Marc-André Gadoury quitte Projet Montréal pour rejoindre les rangs de l'Équipe Coderre

Le leader parlementaire de l'équipe Projet Montréal, Marc-André Gadoury, se joint à l'Équipe Coderre.

Le conseiller de l'arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie quitte lui aussi le navire de Projet Montréal, comme l'avait fait l'ancien chef du parti Richard Bergeron, pour collaborer avec le maire Denis Coderre. M. Gadoury devient toutefois membre à part entière de l'Équipe Coderre, contrairement à Richard Bergeron, qui siège comme indépendant.

« J'avais le goût de réaliser pour les Montréalais, j'avais le goût qu'on travaille ensemble pour le développement de la ville et c'est ce que je m'apprête à faire en rejoignant M. Coderre », explique le nouveau venu.

Plusieurs projets du maire Coderre l'ont inspiré et incité à changer de parti, tels que ceux de la création d'une plage publique à Verdun et de la sécurité des cyclistes aux intersections dans l'arrondissement Villeray. 

Ce changement de parti a surpris plusieurs personnes, puisque M. Gadoury a souvent critiqué les décisions de l'administration Coderre au cours des dernières années. Mais M. Gadoury estime qu'il est devenu difficile de réaliser des projets pour Montréal en tant qu'élu de l'opposition. « On passe d'une logique d'opposition - j'ai quelques fois été vindicatif - à, vraiment, une logique de collaboration. Quand je vais sur le terrain, on ne me demande pas de m'opposer, mais de réaliser », dit-il. 

Le maire de Montréal accueille à bras ouverts ce membre de l'opposition. « Au lieu de se chicaner tout le temps, on est en mode solution », insiste-t-il, en soutenant que M. Gadoury sera un « apport certain » dans plusieurs dossiers, notamment ceux de la ville intelligente et des vélos.

Marc-André Gadoury, élu depuis 2009 sous la bannière de Projet Montréal, affirme que son ancien parti et lui maintiendront des relations cordiales. 

Luc Ferrandez, le chef du parti, n'a pas réagi à cette annonce puisqu'il est en vacances. Toutefois, les conseillers de Projet Montréal Alex Norris et Richard Ryan reprochent à M. Gadoury de banaliser le rôle de l'opposition et l'accusent de mettre ses ambitions personnelles au-devant des besoins des électeurs. 

« Sans Projet Montréal, il y un paquet d'enjeux qui n'auraient pas été soulevés à l'Hôtel de Ville. Nous jouons ce rôle. On se désole que M. Gadoury ait choisi de renoncer aux valeurs des gens qui l'ont élu », a dit Alex Norris.

Projet Montréal affirme qu'il n'y a pas de crise au sein du parti politique. 

Plus d'articles

Commentaires