Retour

Marc Parent se dit libéré de sa promesse de ne pas se présenter aux élections

Le maire de Rimouski, Marc Parent, affirme que le conseil municipal le libère de son engagement de ne pas se présenter à la mairie lors des élections municipales de novembre prochain. Il avait formulé cet engagement à l'automne 2016 lorsque les conseillers municipaux l'ont choisi pour terminer le mandat d'Éric Forest, devenu sénateur.

Le conseiller municipal du district de Sainte-Odile, Donald Bélanger, a confirmé que M. Parent était libéré de son engagement. Selon M. Bélanger, une réunion des conseillers municipaux a eu lieu, en l'absence de Marc Parent, lundi soir, après la séance ordinaire du conseil municipal.

C'est à l'occasion de cette rencontre que le conseil aurait décidé, en majorité, de libérer le maire actuel de sa promesse. « On a fait le tour. Chacun a pu s'exprimer et je vous dirais que majoritairement, les gens (NDLR : les conseillers) sont d'accord à ce que M. Parent soit libéré de sa promesse », explique M. Bélanger.

Cela dit, Marc Parent n'a toujours pas voulu se prononcer à savoir s'il allait se présenter aux élections ou non.

En juillet dernier, il avait dit faire l’objet de pressions à l’interne et à l’externe pour qu'il dépose sa candidature pour la mairie.

Radio-Canada avait alors appris que le maire Parent avait échangé sur le sujet avec certains conseillers municipaux et d’autres leaders locaux.

Il se disait déchiré entre le désir de se porter candidat et l’engagement qu’il avait pris auprès de ses collègues du conseil municipal de ne pas le faire. L’élu dit aujourd’hui être libéré de cet engagement.

Une décision qui ne fait pas l’unanimité

Le conseiller du district de Sacré-Coeur, Serge Dionne, n’appuie pas cette décision. Pour lui, il était clairement établi que M. Parent n’était en poste que pour assurer l’intérim. 

Rebondissements dans la course à la mairie cette semaine

Présentement, quatre candidats sont en lice pour le poste de maire de Rimouski: Djannick Michaud, Frédéric Rioux, Jean Richard et Pierre Chassé.

Pierre Chassé, qui est candidat et conseiller municipal, refuse de commenter l’affaire pour le moment.

De son côté, Chantal Pilon a annoncé mercredi dernier qu’elle se retirait de la course à la mairie. Dans la foulée de son départ, l'ex-gestionnaire et musicien Jean Richard a présenté sa candidature.

La date limite pour se porter officiellement candidat à tous les postes électifs en vue du scrutin de novembre prochain est le 6 octobre 2017, jusqu'à 16 h 30.

D'après les informations de Denis Leduc

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un enfant impressionne à la batterie dans le métro de New York





Rabais de la semaine