Retour

Marilène Gill fière du travail du Bloc à Ottawa

La députée du Bloc québécois de Manicouagan, Marilène Gill, dresse un bilan positif des actions réalisées par sa formation politique au cours de la session parlementaire qui s'est terminée mercredi.

La protection des retraités en cas de faillite d'une entreprise est l'un des dossiers sur lequel a travaillé la députée cet automne.

Après la mise en ligne d'une pétition, aux côtés des retraités de la minière Cliffs ressources naturelles, elle entend proposer des modifications à la Loi sur les arrangements avec les créanciers des compagnies lors de la prochaine session parlementaire.

Cet automne, Marilène Gill a aussi dénoncé le financement par Ottawa du projet hydroélectrique de Muskrat Falls au Labrador.

Elle affirme que les Nord-Côtiers sont perdants dans ce dossier, entre autres, parce qu'Hydro-Québec n'a jamais reçu de financement de la part du gouvernement fédéral.

Protection du consommateur

Par ailleurs, Marilène Gill croit que le Bloc s'est démarqué à Ottawa cette session en talonnant le gouvernement sur le dossier de la protection du consommateur.

Le gouvernement de Justin Trudeau a retiré l'article contesté du projet de loi omnibus C-29 qui aurait permis aux banques de contourner la Loi sur la protection du consommateur du Québec.

Marilène Gill estime que le Bloc québécois a contribué à faire reculer les libéraux. « Le Bloc est sorti il y a plusieurs semaines et ensuite le NPD et les conservateurs ont emboîté le pas », dit-elle.

Ça fait des semaines qu’on talonne le gouvernement pour dire que ça va à l’encontre de la Loi sur la protection du consommateur du Québec.

Marilène Gill, députée de Manicouagan

Rien ne bouge à l'assurance-emploi

Par ailleurs, la députée de Manicouagan dénonce l'inaction du gouvernement au sujet d'une éventuelle réforme de l'assurance-emploi.

Le gouvernement dit qu’il veut faire une réforme, mais il n’y a absolument rien qui se passe.

Marilène Gill, députée de Manicouagan

Elle se montre déçue de la ministre du Revenu national, Diane Lebouthillier.

« Elle est de l'Est du Québec et connaît très bien la question du travail saisonnier. Je l'ai interpellée à plusieurs reprises. »

Marilène Gill indique qu'elle continue de travailler avec plusieurs comités pour faire avancer le dossier.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un drone filme la beauté de l'Australie





Concours!



Rabais de la semaine