Retour

Mères porteuses : le Conseil du statut de la femme change de position

Le Conseil du statut de la femme modifie sa position concernant les mères porteuses. Il estime qu'il faut protéger les femmes qui agissent par altruisme et sans rémunération, ainsi que leur enfant.

Dans un avis au sujet de la maternité pour autrui publié jeudi, le Conseil demande au législateur de « mettre en place des balises pour limiter les conséquences négatives pour les femmes qui agissent comme mères porteuses et leurs enfants ».

L'organisme reste totalement opposé au fait de porter un enfant contre rémunération et recommande d'accroître les efforts pour combattre cette pratique. « Pour le Conseil, il s'agit là d'une forme d'exploitation du corps des femmes », a dit la présidente Julie Miville-Deschênes.

Dans ses recommandations au législateur, le Conseil espère baliser la pratique, minimiser les risques pour la mère porteuse, protéger les enfants, contrer le tourisme procréatif et encadrer la responsabilité des parents d'intention. Il recommande que ces derniers « aient une responsabilité financière à l'égard de la mère porteuse et de l'enfant en cas d'abandon du projet ».

Le Conseil explique sa nouvelle position en faisant valoir qu'il a « procédé à l'étude approfondie des recherches scientifiques et des politiques publiques à travers le monde ».

Plus d'articles