Retour

Mesures de sécurité : une dernière étape à franchir à l'hôtel de ville de Toronto

Le comité exécutif du maire John Tory a approuvé à l'unanimité les recommandations pour accroître les mesures de sécurité à l'hôtel de ville de Toronto. Le rapport doit maintenant obtenir le feu vert du conseil municipal.

Un texte de Lyne-Françoise Pelletier

Le maire John Tory ne rate jamais une occasion pour rappeler aux citoyens que leur ville est une des plus sécuritaires en Amérique du Nord.

Toutefois, des détecteurs de métal et des barrières pour séparer les élus du public dans les salles de réunion pourraient bientôt être installés à l'hôtel de ville de Toronto.

Les sacs des visiteurs pourraient aussi être fouillés aux entrées de l'édifice.

Le message n'est pas contradictoire, selon le maire. D'autres villes canadiennes comme Calgary et Edmonton ont déjà pris des mesures semblables, souligne-t-il.

John Tory espère que les nouvelles mesures de sécurité ne gêneront pas les allées et venues des visiteurs.

Walied Khogali ne partage pas cet avis. Il croit que ces mesures sont draconiennes pour les communautés ethnoculturelles. Celles-ci s'étaient d'ailleurs prononcées contre leur mise en oeuvre en novembre 2017 lors du dépôt du premier rapport.

C'est aussi la crainte d'un bon nombre de conseillers municipaux qui s'opposent à l'utilisation des détecteurs de métal et aux barrières.

Les élus municipaux décideront la semaine prochaine, lors de leur réunion, s'ils iront de l'avant avec les nouvelles mesures de sécurité.

Plus d'articles