Il s'en est fallu de peu pour que le Canadien Michael Woods atteigne son objectif dès la quatrième étape du Tour d'Italie, la première en sol italien, mardi en Sicile.

En haut de la dernière ascension, à quelques mètres de l’arrivée, l’Ontarien de la formation EF Education First-Drapac a été coiffé par Tim Wellens (Lotto) au terme des 202 km de course entre Catane et Caltagirone.

Le Belge de 26 ans, vainqueur du Grand Prix de Montréal en 2015, a décroché son deuxième succès dans le Giro, deux ans après le premier.

Woods, 2e de la classique Liège-Bastogne-Liège il y a un peu plus de 15 jours et 7e du Tour d’Espagne l’an dernier, avait indiqué au début du Giro qu’il visait d’abord les victoires d’étape avant le maillot rose. Il avait d'ailleurs ciblé cette étape en raison de son profil accidenté qui ressemble à celui des courses ardennaises où il excelle.

« Nous sommes venus ici pour gagner une étape. Deux 2es places, ça ne compte pas. Nous voulons gagner », a dit le coureur de 31 ans.

« C'est difficile de terminer 2e quand vous êtes lancé aussi royalement par Nate Brown », a ajouté l'athlète d'Ottawa.

L'Italien Enrico Battaglin a fini 3e, tandis que le Britannique Chris Froome, retardé par une cassure dans le final, a lâché une vingtaine de secondes à la plupart de ses rivaux et a conclu au 30e échelon.

Le Québécois Guillaume Boivin (Israel Cycling Academy), qui a animé les deuxième et troisième étapes avec des longues échappées, s'est classé 83e avec un retard de 2 min 41 s. Le Britanno-Colombien Svein Tuft (Mitchelton-Scott) a pris le 138e rang, à 7:33.

L'Australien Rohan Dennis (BMC) a conservé le maillot rose de meneur acquis en début de tour en Israël. Il détient une seconde d'avance sur le Néerlandais Tom Dumoulin, champion l'an dernier.

Woods pointe en 18e place, avec un recul de 53 s. Boivin figure en 85e position (+6:09), tandis que Tuft occupe le 151e rang (+13:05).

L'échappée du jour a réuni cinq coureurs (Barbin, Mosca, Jaurégui, Belkov, Frapporti). Ses derniers rescapés ont été repris à 13 kilomètres de l'arrivée, avant la montée vers Caltagirone.

Mercredi, la cinquième étape, la deuxième en Sicile, reliera Agrigente à Santa Ninfa, sur un parcours de 153 kilomètres vallonné dans sa seconde moitié.

Plus d'articles