Retour

Mise à jour - Brad Wall souhaite le maintien de la prière à l’Assemblée législative

En point de presse dans sa circonscription de Swift Current lundi, le premier ministre Brad Wall a indiqué que la prière sera maintenue en ouverture de l'Assemblée législative.

Brad Wall a aussi ajouté qu'il continuera d'offrir ses vœux de Noël.

Il réagit ainsi à une pétition déposée la veille demandant l'abolition de cette pratique. En effet, une vingtaine de Saskatchewanais s'étaient réunis devant l'Assemblée législative pour remettre au gardien de sécurité de l'immeuble une pétition en ce sens. Le groupe souhaitait qu'il la transmette au premier ministre.

Séparation de l'église et de l'État

Une vingtaine d'entre eux s'étaient réunis devant l'assemblée législative.

« Je suis ici pour appuyer la séparation de l'église et de l'État », a dit Terry Chadwick, une des personnes présentes à la manifestation. « Le gouvernement est l'affaire de tous en Saskatchewan et [la prière à l'Assemblée législative] est une pratique qui exclut tous les non-chrétiens de la province ».

Le chapitre local du Centre for Inquiry, un groupe qui milite pour la laïcité, est en campagne pour que cette pratique change, en particulier depuis la décision de la Cour suprême du Canada concernant la prière dans les conseils municipaux.

« Le gouvernement doit rester neutre en matière de religion », affirme Terry Chadwick. « Les croyances religieuses ne devraient pas être imposées à quiconque, mais les gens doivent aussi être libres d'exercer les leurs », ajoute-t-il.

« Le gouvernement doit se montrer inclusif », croit Dusti Hennenfent, qui a déjà formulé une demande semblable à l'endroit des écoles. « La Saskatchewan se dit inclusive et progressiste [...] et je ne crois pas que d'ouvrir l'Assemblée avec une prière chrétienne représente cela ».

« Nous avons élu ces représentants afin qu'ils nous représentent tous, pas seulement un groupe », explique Angela Reddekopp. « J'espère que [le dépôt de la pétition et la manifestation] envoient le message clair qu'il est temps de se réveiller et de réaliser qu'il y a d'autres personnes avec d'autres croyances ».

Pas de plaintes, affirmait Brad Wall en 2015

Lorsque l'enjeu est apparu en 2015 à la suite de la décision de la Cour suprême, le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, affirmait ne pas avoir reçu de plaintes de citoyens concernant cette pratique.

Il soulignait également que la prière faite est de nature plutôt générale.

« Notre prière demande l'aide continue », disait-il en avril 2015. « Si un groupe a besoin de cette aide, ce sont les élus, les politiciens du pays ».

Le groupe derrière la pétition a également partagé une lettre de l'opposition néo-démocrate (NPD) datée du février 2016.

« Votre argumentaire est convaincant », faisait valoir dans sa lettre le député du NPD David Forbes. Il répondait aux préoccupations concernant la prière en ouverture de l'Assemblée. Il ajoutait que l'enjeu avait de bonnes chances d'être soulevé lors de la prochaine rencontre du caucus [après l'élection] ».

La pétition demande aussi la fin des voeux de Noël du premier ministre.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine