Retour

Moncton recevra 1,8 M$ de moins en péréquation en 2017

La Ville de Moncton recevra près de 2 millions de dollars de moins en péréquation en 2017 de la part du gouvernement du Nouveau-Brunswick qu'elle en a reçu en 2016 en raison d'une augmentation de ses revenus.

La municipalité recevra un financement total de 3,2 millions de dollars de la province, contre 1,8 million de dollars pour Fredericton et 20,2 millions pour Saint-Jean.

Moncton a eu une croissance de son assiette fiscale de l’ordre de 4,7 millions de dollars en 2016. Jeudi, la municipalité du sud-est de la province a refusé de commenter les changements annoncés par le gouvernement libéral.

« Les diminutions viennent généralement de l’effet de la péréquation. S’il y a une grosse augmentation de l’assiette fiscale, ça veut dire que tu as moins besoin de l’aide du gouvernement et c’est ça qu’on voit entre autres avec le cas de la ville de Moncton où on a eu une grande croissance de l’assiette fiscale », explique le directeur général de l’Association francophone des municipalités du Nouveau-Brunswick, Frédérick Dion.

Ce n’est pas une bonification de la province.

Frédérick Dion, directeur général de l’AFMNB

La province a rendu publiques plus tôt jeudi les subventions de financement et de péréquation communautaires pour 2017. Les municipalités, les communautés rurales et les districts de services locaux recevront ainsi 74,7 millions de dollars, une légère hausse de 285 000 $ que l’AFMNB attribue principalement à la hausse des revenus des municipalités.

« C’est mieux qu’une diminution. Mais, il faut comprendre que cette augmentation vient d’une croissance normale de l’assiette fiscale, donc ce n’est pas une bonification de la province, c’est de l’argent qui est déjà disponible aux municipalités », explique M. Dion.

Pour sa part, le ministre de l’Environnement et des Gouvernements locaux, Serge Rousselle, affirme qu’il s’agit d’une « importante source de financement que les municipalités peuvent utiliser pour réaliser leurs priorités ».

« Notre gouvernement comprend que ce financement est essentiel afin de permettre aux municipalités, aux communautés rurales et aux districts de services locaux de fournir des services publics de bonne qualité et de maintenir les conditions propices à la croissance économique et à la création d’emplois », a déclaré M. Rousselle par voie de communiqué.

Ce dernier a également annoncé jeudi que l’assiette fiscale totale des municipalités, des communautés rurales et des districts de services locaux pour 2017 a augmenté de 1,1 milliard de dollars, soit 1,73 % par rapport à 2016.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une bulle gèle sous nos yeux





Concours!



Rabais de la semaine