Retour

Montréal acceptera les pétitions électroniques pour réclamer des consultations publiques

Les pétitions électroniques réclamant la tenue de consultations publiques sur des enjeux municipaux seront acceptées par la Ville de Montréal à compter de l'automne prochain.

L'administration Plante donnera suite à la motion présentée jeudi matin par le parti d'opposition Ensemble Montréal, a indiqué François W. Croteau, maire de l'arrondissement Rosemont–La Petite-Patrie et responsable de la Ville intelligente, des technologies de l'information et de l'innovation au comité exécutif de la Ville de Montréal.

M. Croteau aurait souhaité que l'outil en question puisse être mis en ligne plus rapidement. Il reproche à l'ancienne administration d'avoir retardé son implantation.

« Le problème, c'est que, lorsque nous sommes arrivés à l'hôtel de ville, le projet, qui devait être mis en place en 2016, était sur les tablettes dû à des priorités de l'administration précédente », souligne M. Croteau. « Donc je trouve ça quand même un peu ironique qu'aujourd'hui [Ensemble Montréal] le réclame. »

Le règlement municipal sur le droit d'initiative des citoyens oblige la Ville de Montréal à déclencher une consultation publique après avoir reçu 15 000 signatures pour un enjeu touchant la ville-centre et 5000 signatures pour un enjeu d’arrondissement. Toutefois, seules les pétitions papier sont acceptées pour le moment.

« Si, effectivement, on veut encourager une plus grande participation citoyenne, si on veut encourager une plus grande démocratie, je pense que c'est tout à fait logique d'aller de l'avant [et d'accepter les pétitions électroniques] », estime le chef par intérim d'Ensemble Montréal, Lionel Perez.

Un tel système pourrait notamment être utilisé pour réclamer une consultation publique sur la circulation de transit sur le mont Royal, selon lui. Une pétition en ligne à ce sujet a déjà récolté plus de 25 000 signatures.

La motion d'Ensemble Montréal devrait être déposée au conseil municipal le 26 mars prochain. Les élus de Projet Montréal l'appuieront, a promis François W. Croteau.

Plus d'articles