Retour

Montréal franchit une première étape vers l'interdiction des pitbulls

Le conseil municipal de la Ville de Montréal s'est prononcé mardi en faveur de la centralisation de la réglementation sur le contrôle des animaux par 38 voix contre 25. C'est une première étape en vue d'interdire les nouveaux pitbulls dans la métropole.

Tous les arrondissements devront donc se conformer au nouveau règlement qui devrait entrer en vigueur dès septembre.

La Ville a défendu sa position en expliquant que de nombreuses études avaient démontré les dangers associés à cette race de chiens particulière.

« On ne pouvait pas laisser comme ça la mort de [la Montréalaise Christiane Vadnais en juin dernier]. On ne peut pas jeter du revers de la main ce que, par exemple, le Dr Barrette [ministre de la Santé] et des [professionnels] de la santé nous disent, à quel point une morsure de pitbull, c'est dangereux », a affirmé le maire Denis Coderre.

Le chef de Projet Montréal, Luc Ferrandez, a pour sa part indiqué que la mort de Mme Vadnais aurait pu être évitée si la réglementation actuelle avait été en vigueur.
Il a par ailleurs souligné que les arrondissements manquaient d'argent et d'inspecteurs pour lutter contre les chiens dangereux.

La conseillère indépendante de l'arrondissement d'Ahuntsic-Cartierville, Lorraine Pagé, a reconnu que le dossier était chaud et a souligné que les deux camps - pour ou contre - critiquaient la décision de la Ville.

« Ceux qui sont contre le règlement nous expliquent qu'on n'a rien compris aux animaux et qu'on est des êtres insensibles. Et ceux qui sont pour le règlement nous expliquent qu'on est aussi des êtres insensibles qui ne comprennent pas le malheur des gens qui ont peur des chiens ou des enfants qui ont été agressés », a-t-elle affirmé.

Une séance d'information pour les élus est prévue avant le vote.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine