Retour

Mulcair désavoué: un vote difficile à prendre pour le député Robert Aubin 

Le député néodémocrate de Trois-Rivières, Robert Aubin, aura besoin de quelques jours pour encaisser le verdict impitoyable qui est tombé dimanche après-midi à l'endroit de son chef Thomas Mulcair, qu'il avait appuyé publiquement.

Les membres du Nouveau Parti démocratique (NPD) l'ont poussé vers la sortie en votant à 52% en faveur d'une course à la direction qui aura lieu d'ici deux ans. Avec un appui de seulement 48 %, Thomas Mulcair est arrivé bien loin du seuil minimal de 70 % qui a été évoqué au cours des dernières semaines.

« J'avais une pleine confiance en Thomas Mulcair et c'est Thomas Mulcair qui m'avait amené en politique aussi alors au niveau personnel le résultat du vote est difficile à prendre, confie Robert Aubin qui se ralie tout de même à la décision des quelque 1800 délégués de son parti.

« Lorsqu'on est néodémocrate on l'est jusqu'au bout , ajoute le député. Quand le vote nous est favorable on le prend, quand il ne l'est pas on se rallie. »

Robert Aubin affirme qu'il sentait que rien n'était acquis, mais que jamais il n'aurait pu prédire un tel revers pour son chef. Il était d'ailleurs aux côtés de Thomas Mulcair lorsque le vote a été dévoilé.

Le député de Trois-Rivières tient tout de même à rappeler que Thomas Mulcair a mené le NPD pour la première fois à la porte du gouvernement.

« On sait tous qu'on a échappé le ballon à la dernière élection, mais c'est quand même le même Thomas Mulcair qui nous a amenés à des niveaux jamais atteints auparavant dans l'histoire de ce parti. »

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine