Retour

Municipales ontariennes : Jeanne Charlebois défavorable aux publicités de tiers

Des modifications apportées à la Loi sur les élections municipales en vue du prochain scrutin qui aura lieu en octobre 2018 en Ontario font réagir certains élus de Hawkesbury, dont la mairesse Jeanne Charlebois.

Un texte de Denis Babin

À commencer par le nouveau cadre qui régit la publicité de tiers, c’est-à-dire un message diffusé dans les médias pouvant viser favorablement ou défavorablement un candidat ou un enjeu.

Qu’ils soient particuliers, personnes morales ou qu’il s’agisse de syndicats, les tiers annonceurs doivent s’inscrire auprès de la Municipalité où ils désirent diffuser leur message. Sauf exception, ces derniers sont assujettis aux mêmes règles de financement qui s’appliquent aux candidats.

La mairesse Jeanne Charlebois voit ce type de publicité, produite par « des personnes qui travaillent par en arrière », d’un mauvais œil.

« Vous avez quelque chose à dire, présentez vous ! Vous voulez apporter des changements, présentez-vous au conseil ! Le montant qui est alloué, dépensez-le sur votre candidature », s’exclame-t-elle.

Une campagne électorale interminable?

Un autre changement, touchant la période de mise en candidature, a aussi suscité quelques réactions.

Dans le cas du prochain scrutin municipal, les déclarations de candidature pourront être déposées à partir du 1er mai, et ce, jusqu’au 27 juillet.

C’est cette dernière date qui, pour certains membres du conseil, pose problème, car les premières pancartes électorales pourraient apparaître dès le début du mois d’août pour meubler le paysage jusqu’au 22 octobre, jour de l’élection.

« Lors de la dernière élection, le monde commençait à être tanné après un mois, deux mois. Mais là, on étire ça à trois mois. Je trouve ça un peu long », confie Jeanne Charlebois.

« Mon idée est faite. Je me représente. »

Toutes ces questions à propos du prochain scrutin en soulèvent une autre : Jeanne Charlebois se représentera-t-elle?

« Mon idée est faite. Je me représente à titre de mairesse pour les quatre prochaines années », lance la principale intéressée sans hésiter.

Jeanne Charlebois veut obtenir un autre mandat, « un dernier » pour finir le travail amorcé.

« C’est le développement industriel et commercial de notre ville, de la communauté. […] On a des projets qui sont commencés, que j’aimerais voir réaliser », conclut-elle.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un homme sauve un faucon d'une attaque de serpent





Rabais de la semaine