Retour

Musée québécois de culture populaire : un budget écorché, mais pas de fermeture en vue

La direction du Musée québécois de culture populaire de Trois-Rivières reste optimiste, même si l'institution devra se passer de 1 636 000 $ d'ici 2020, relativement à la révision des critères d'attribution du programme d'aide au fonctionnement pour les institutions muséales. 

Il s'agit d'une nouvelle tuile pour le musée alors que le directeur, Yvon Noël, a démissionné de ses fonctions jeudi, pour des raisons de santé.

Une rencontre entre l'équipe du musée et le ministre de la Culture et des Communications, Luc Fortin, devrait se tenir le 7 novembre prochain. Le musée veut demander que les subventions accordées soient revues.

Pas de fermeture en vue

Malgré les difficultés, le président du conseil d'administration du Musée québécois de culture populaire, Jean Asselin, reste optimiste. Il affirme que les employés et le conseil d'administration préparent depuis plusieurs années un virage technologique.

La direction planche également sur des idées pour revamper l'image du musée dans le but d'attirer de nouveaux visiteurs.

Pour Jean Asselin, il sera essentiel de trouver d'autres façons de subventionner le musée, par exemple par des activités de financements, du mécénat ou encore des collaborations avec des commanditaires.

Certains musées de la région voient leurs budgets fondre, mais le Centre d'histoire de l'industrie papetière Boréalis, recevra quant à lui, d'ici 2020, une nouvelle subvention de 210 000 $.

Plus d'articles