Retour

N.-É : Les hélicoptères militaires Cyclones cloués au sol après un accident

Un incident lors d'un entraînement datant du 9 mars provoque des retards dans le programme de formation de pilotage de l'Aviation royale canadienne.

Il y a près d'un mois, un des hélicoptères de la nouvelle flotte Cyclone « a connu un changement momentané dans la vitesse de descente », ont révélé les forces armées vendredi. « Ce changement momentané s’est corrigé automatiquement et le pilote a pu atterrir en toute sécurité », a déclaré le capitaine Trevor Reid, un porte-parole de l’armée de l’air, dans un courriel.

Selon le colonel Peter Allan, commandant de la 12e Escadre Shearwater, il est pour l’instant impossible de déterminer si le changement de vitesse de descente est dû à une chute soudaine. L’incident s’est produit alors que l’équipage se préparait à atterrir après un vol d’entraînement dans la région de Halifax.

À la recherche du problème

Une pause temporaire de l’utilisation des hélicoptères a été imposée à partir du 12 mars, trois jours après l'incident.

Depuis, une équipe du fabricant, Sikorsky, travaille avec le directeur général de la gestion du programme d’équipement aérospatial pour en déterminer la cause.

Programme de formation retardé

La pause n’affectera pas les opérations en cours des forces aériennes parce que le Cyclone est toujours en phase d’essai. Elle retardera toutefois le programme de formation des pilotes. Trevor Reid a expliqué dans son courriel que c’est justement ce retard qui a décidé les forces armées à ne pas révéler l’incident du 9 mars avant vendredi.

Il ajoute que l’armée est convaincue que le Cyclone fournira l’énergie aérienne nécessaire requise par les forces armées des Maritimes dans les années à venir.

Des hélicoptères en attente en Floride

Les forces aériennes possèdent présentement onze Cyclones, dont trois sont utilisés pour des essai opérationnels et des évaluations. Deux sont utilisés pour la formation à Shearwater par Sikorsky.

Les forces aériennes attendent la livraison de quatre autres Cyclones. Deux sont terminés et entreposés en Floride, à l’usine de Sikorsky. Les deux autres sont encore en production. La pause actuelle du programme de formation implique que les deux hélicoptères complétés attendant en Floride ne peuvent être livrés au Canada jusqu’à nouvel ordre.

Des essais positifs malgré les retards

Le déploiement de la flotte Cyclone a déjà été retardé plusieurs fois. Il a d’ailleurs dépassé le budget prévu à cet effet de plusieurs centaines de millions de dollars.

L’armée estime présentement que la flotte d’hélicoptère sera mise en place officiellement en 2025. Elle est destinée à remplacer la flotte d’hélicoptères actuelle, les Sea King.

Trevor Reid a déclaré que les récents essais en mer pour le Cyclone « pendant différents types de conditions météorologiques, y compris le temps orageux avec des vagues atteignant neuf mètres de haut » étaient tous positifs et satisfaisaient les critères de référence requis.

Avec les informations de Michael Gorman

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine