« J'ai encore assez de passion pour faire un autre terme de quatre ans », a d'abord lancé de façon énigmatique Normand Beaudoin mardi soir devant les conseillers municipaux, citoyens et candidats à la mairie venus assister à la dernière séance du conseil avant les élections.

Un texte de Marilyn Marceau

Le maire de La Tuque a alors enchaîné en disant : « Cependant, j’ai pris conscience qu’au bout de ces quatre années, il y aurait encore des choses inachevées, que j’aurais le goût de continuer, car il n’y a jamais de véritable fin possible dans cette fonction ».

Après huit ans comme maire de La Tuque, Normand Beaudoin a donc confirmé les rumeurs qui commençaient à circulant voulant qu’il ne solliciterait pas un troisième mandat.

Cette annonce survient alors que quatre candidats ont déjà officialisé leur intention de briguer la mairie.

Normand Beaudoin affirme qu’il n’appuiera aucun candidat durant la course électorale.

Raisons de son départ

Normand Beaudoin invoque principalement des « raisons personnelles et familiales » pour justifier sa décision. Il croit que le temps est venu de tirer sa révérence, notamment en raison de son âge et parce qu’il dit avoir le sentiment du devoir accompli.

Pourquoi a-t-il autant attendu avant d’annoncer ses intentions? Normand Beaudoin explique la maladie a touché sa famille cet été, ce qui lui a fait prendre conscience qu’il voulait prendre soin de lui et de ses proches.

« Contrairement à ce que certains vont penser, cela n’a rien à voir avec les procédures qui ont lieu présentement dans le dossier du compte de dépenses », a tenu à préciser le maire durant son discours.

Une facture de 89 $ du maire a fait l’objet d’une plainte du conseiller Luc Martel à la Commission municipale du Québec (CMQ). L'avocat du maire a tenté de faire retirer la plainte, mais le tribunal administratif a jugé qu'elle était justifiée. L’enquête de la Commission se poursuit mercredi à Shawinigan.

Parmi les projets qu’il est fier d’avoir fait avancer, mais dont il aurait aimé voir l’aboutissement, il mentionne la minicentrale Manawan Sipi, la bioraffinerie, l’installation de la fibre optique et de l’élargissement de la couverture du réseau cellulaire.

Normand Beaudoin compte continuer à s’impliquer dans sa communauté, notamment dans des associations, sans mentionner lesquelles. Il souhaite aussi voyager, lui qui détient son permis de pilote.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine