Retour

Normes du travail : Québec veut autoriser plus de semaines d'absence pour aider des proches

La ministre responsable du Travail Dominique Vien a déposé mardi un projet de loi très attendu pour moderniser les normes du travail. Les modifications concernent notamment la question de la conciliation travail-famille, l'augmentation des semaines d'absences autorisées pour aider des proches dans le besoin et l'interdiction des disparités de salaires pour les employés d'une même entreprise.

Le gouvernement Couillard va de l’avant avec un projet de loi plutôt volumineux, qui vise à modifier de nombreux thèmes de l’actuelle loi du travail.

On y prévoit entre autres une augmentation du nombre de semaines d’absences autorisées pour responsabilités familiales.

Il est précisé dans le texte de 16 pages que certaines de ces journées pourront être prises au bénéfice d'autres personnes que des parents, à titre de « proche aidant ». Certaines de ces journées d'absence pourront être rémunérées.

Par ailleurs, le gouvernement souhaite permettre aux personnes embauchées depuis plus de trois ans au sein d’une même entreprise de bénéficier de trois semaines de congés payés par an.

Mme Vien indique dans son projet de loi que les disparités de traitement au sein d'une même entreprise seront désormais interdites. Cela concerne les régimes de retraite ou les régimes d’assurance à deux vitesses qui sont souvent moins avantageux pour les employés embauchés après une date donnée.

Québec exigera aussi que les agences de placement de personnel et de travailleurs étrangers temporaires détiennent un permis. Une réglementation les concernant sera aussi élaborée, a noté la ministre Vien.

Plus de détails suivront.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards