Retour

Nouveau député albertain, Jason Kenney appelle à la réconciliation

Le chef du Parti conservateur uni, Jason Kenney, a tendu la main lundi aux membres du syndicat, aux infirmières et aux fonctionnaires lors de son premier discours en tant que député de l'Alberta.

« Si vous travaillez dans le secteur public, êtes une infirmière frustrée par une centralisation excessive et une bureaucratie massive et que vous voulez de la souplesse et les ressources nécessaires pour faire votre travail, alors joignez-vous à nous », a déclaré M. Kenney à ses partisans à l'hôtel Matrix d'Edmonton.

« Si vous êtes un syndicaliste qui a l'impression d'avoir été induit en erreur par le Nouveau parti démocratique (NPD), peut-être ferme-t-il la mine de charbon où vous avez travaillé toute votre vie, alors rejoignez-nous », a-t-il ajouté moins d'une heure après son investiture en tant que député de Calgary-Lougheed

Jason Kenney, ancien ministre conservateur du Cabinet fédéral et député de longue date de Calgary, a été assermenté par le lieutenant-gouverneur Lois Mitchell.

Dans son discours, M. Kenney a réitéré sa promesse selon laquelle il « hausserait la barre » avec son équipe sur le débat politique à l'intérieur et à l'extérieur de la législature.

Une invitation à mettre fin aux conflits

M. Kenney a demandé à la première ministre de l'Alberta, Rachel Notley, de mettre un terme à la « machine à colère » qui a suscité un débat « démesuré » dans la province.

« S'il vous plaît, engagez-vous à ne pas être d'accord avec nous dans un débat dynamique, mais respectueux et civil. C'est notre engagement, nous espérons et nous attendons la même chose de la part du gouvernement néo-démocrate. »

Le président de l'Assemblée législative, Bob Wanner, a souhaité la bienvenue à Jason Kenney au nom de tous les députés.

Maintenant qu'il a un siège, il pourra occuper son poste de chef de l'opposition officielle lorsque la session de printemps débutera le 8 mars 2018.

Plus d'articles