Retour

Nouveau Guertin : le maire de Gatineau répond aux critiques

La Ville de Gatineau ne contourne pas le processus d'appel d'offres dans le dossier du nouvel aréna Guertin, assure le maire Maxime Pedneaud-Jobin. En entrevue jeudi à l'émission Les matins d'ici, il a répondu aux principales critiques entourant le projet d'entente avec Vision Multisports Outaouais.

Le maire a expliqué que la Municipalité s'entend de gré à gré avec cet organisme à but non lucratif, ce qui est légal, souligne-t-il.

Il y a aura un appel d'offres. La différence, c'est qu'au lieu d'être fait par la Ville, il va être fait par Vision Multisports.

Maxime Pedneaud-Jobin, maire de Gatineau

« Il y a des gens qui se cherchent des raisons de s'opposer, puis c'est toujours facile d'en trouver dans n'importe quel projet », a souligné le maire, revenant sur le vote tendu au conseil municipal, mercredi, sur le projet de loi privé qui doit être présenté à l'Assemblée nationale dans ce dossier.

Il a expliqué que le projet de loi, dont le texte a finalement été approuvé par le conseil, rendrait le processus inattaquable.

« On ne veut pas que la future entente soit contestable sur la base d'une subvention indirecte au privé », explique M. Pedneaud-Jobin.

Il ajoute par ailleurs que l'entente avec Vision Multisports pourrait tout de même aller de l'avant, advenant un refus de Québec d'adopter le projet de loi.

Selon le maire, le vrai « écueil » sera d'en arriver avec un accord financier acceptable et « respectueux des contribuables ». Il assure qu'il ne signera pas d'entente à n'importe quel prix.

Entre-temps, les négociations se poursuivent avec Vision Multisports Outaouais et le maire espère pouvoir en arriver à une entente en février.

« Le temps presse dans ce dossier, c'est pour ça qu'on fait deux choses en parallèle. On négocie et on se prépare à un projet de loi », soutient M. Pedneaud-Jobin.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un tsunami de glace sème la panique!





Rabais de la semaine