Les élections sont en cours à Saint-Stanislas dimanche, pour une deuxième fois en six mois. Le poste de maire de la municipalité est encore vacant. Deux candidats sont en lice.

Louise Drapeau, ex-chanteuse d'opéra et Luc Pellerin, un retraité de l'ABI, tentent de ravir le poste laissé vacant par Sylvain Déry, qui a démissionné trois mois après son élection en décembre.

Louise Drapeau souhaite offrir du changement, « de prendre le tournant du 21e siècle », dit-elle.

« L'amélioration des services, le renouvellement de l'économie, j'aurais voulu, j'aimerais qu'on installe un village-relais ».

Pour sa part, Luc Pellerin, mise sur son implication dans la municipalité pour faire pencher la balance en sa faveur.

« Je participe à une foule de choses et je me rends compte que tabarnouche, c'est un village qui est vivant et je veux essayer de le garder vivant le plus possible », explique-t-il.

Lors des élections générales en novembre, aucun candidat ne s'était présenté, laissant la petite municipalité d'un peu plus de 1000 habitants sans maire.

Le maire de Saint-Stanislas gagne 16 000 $ par année.

Plus d'articles