Retour

Nouvelle-Écosse : le Parti progressiste-conservateur élira son nouveau chef en octobre

Le Parti progressiste-conservateur (PC) de la Nouvelle-Écosse élira son nouveau chef lors d'un congrès à Halifax les 26 et 27 octobre.

Les deux personnes mandatées pour étudier la question de la course à la direction, Tara Erskine et le député Chris d’Entremont, en ont fait l’annonce dimanche, au dernier jour du congrès annuel de la formation politique, à Halifax.

Même si la date de l’élection du futur chef n’était pas connue, la course à l’investiture était déjà lancée de manière informelle. L’ancien chef du Parti progressiste-conservateur, Jamie Baillie, avait annoncé en novembre dernier son intention de céder sa place au cours des prochains mois.

Le 24 janvier, M. Baillie a annoncé sa démission, après qu’une enquête interne eut conclu qu’il avait contrevenu à la politique de l’Assemblée législative sur le harcèlement au travail.

Cinq candidats ont déjà annoncé leur intention de briguer la direction du Parti. Il s'agit des députés provinciaux Elizabeth Smith-McCrossin, John Lohr et Tim Houston, du maire du Cap-Breton Cecil Clarke, et de la directrice générale du marché des fermiers Seaport à Halifax, Julie Chaisson.

« Il pourrait s’agir de la course à la direction la plus chaudement disputée de l’histoire du Parti », a indiqué Tara Erskine.

Les candidats potentiels ont jusqu’au 13 août pour remettre tous les documents officialisant leur entrée dans la course.

Les membres du Parti pourront voter par la poste ou lors du congrès en octobre. Le vote électronique ne sera pas possible.

Karla MacFarlane, députée de Pictou-Ouest, est présentement la cheffe intérimaire du Parti progressiste-conservateur de la Nouvelle-Écosse et cheffe de l'opposition officielle à l’Assemblée législative.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les régimes: 10 mythes tenaces