Les centres de santé et de services sociaux du Québec seront touchés par une nouvelle de compressions d'une valeur de 242 millions pour l'année 2016-2017, a indiqué à Radio-Canada le bureau du ministre québécois de la Santé, Gaétan Barrette.

Toutefois, selon le ministre, ces compressions devraient être les dernières, sans quoi les services à la population seraient menacés.

« Nous atteindrons ces cibles sans couper dans les services à la population. Mais on arrive à la limite. Je ne pourrai pas faire ça l'an prochain » a-t-il déclaré au quotidien La Presse.

Le porte-parole du Parti québécois en matière de services sociaux et de santé publique, Jean-François Lisée, trouve cette annonce « révoltante ». Il déplore de voir de nouvelles compressions toucher la population, alors que le salaire des médecins n'a cessé d'augmenter ces dernières années.

Jean François Lisée ne croit pas non plus à l'argument de la fin des compressions. « Ils nous avaient promis ça dès la première année. Pourquoi les croire maintenant? », s'interroge-t-il.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine