Retour

Opération charme du gouvernement libéral dans l'Est-du-Québec

Le gouvernement libéral a multiplié les conférences de presse cette semaine dans l'Est-du-Québec. Six ministres libéraux sont venus faire des annonces depuis le début de la semaine.

Depuis mercredi, les ministres François Blais, Stéphane Billette et Pierre Moreau ont annoncé des investissements de plusieurs millions de dollars, jusqu'à confirmer des projets pour une deuxième fois. Certains de ces projets sont bien avancés et leur contribution financière déjà confirmée.

En deux jours, le ministre responsable du Bas St-Laurent, Jean d'Amour, a fait sept annonces à Rimouski et dans le KRTB.

Pierre Arcand, de son côté, a notamment annoncé le financement de neuf projets en Basse-Côte-Nord. Des projets qui, pourtant, sont bien avancés... la participation financière de Québec est déjà confirmée depuis longtemps, selon les élus du coin.

La stratégie serait, entre autres, de marquer des points dans les régions avant les prochaines élections d'octobre, estime l'analyste politique Marcel Marsolais.

Aussi, à ses yeux, les libéraux veulent, avec ces annonces, se faire attrayants pour attirer des candidats connus dans les régions, comme des maires ou des préfets par exemple. On le rappelle, le Parti libéral n'a aucun candidat de confirmé pour l'instant en Gaspésie.

« On le fait avant le début du processus électoral parce qu'on veut se concentrer, lorsque la course électorale va démarrer, dans les comtés où l'élection peut se jouer et c'est très facile de voir en ce moment que le sort de l'élection peut se jouer dans ce qu'on appelle la ceinture du 450, dans la région de Montréal », dit Marcel Marsolais.

Mais cette pluie de millions n'a aucun lien avec les élections d'octobre prochain assurent les ministres.

« Cette année, on a quelques marges de manoeuvre, ça n'a rien à voir avec le fait qu'on est en fin de mandat » rétorque Pierre Arcand, le ministre responsable de la Côte-Nord

Avec les informations de Martin Toulgoat

Plus d'articles