Retour

Ottawa et Fredericton annonceront 273 M$ pour la route 11

Les gouvernements du Nouveau-Brunswick et du Canada annonceront vendredi matin qu'ils investiront chacun 136,5 millions de dollars pour l'élargissement de la route 11 dans l'est de la province.

Un texte d'Antoine Trépanier et de Karine Godin

Le gouvernement provincial a convié les médias en matinée vendredi pour deux annonces « importantes », l’une à Bouctouche et l’autre à Miramichi.

Des sources ont confirmé à Radio-Canada que la province et le fédéral injecteront au total 273 millions de dollars pour que la route 11 soit doublée à quatre voies sur 20,6 km jusqu'au sud de la rivière de Bouctouche. Une voie d'évitement dans la région de Miramichi sera également construite.

Selon nos informations, d'autres annonces devraient être faites plus tard en 2017 relativement à l'élargissement à quatre voies de cette route.

Le premier ministre, Brian Gallant, le ministre des Transports et de l’Infrastructure, Bill Fraser, et le ministre fédéral des Pêches, des Océans et de la Garde côtière canadienne, Dominic LeBlanc, seront présents.

L’élargissement de la route 11 est un sujet chaud au Nouveau-Brunswick depuis des décennies. Plusieurs gouvernements ont promis de l’élargir de Shediac jusqu’au nord de la province.

Le gouvernement progressiste-conservateur de Bernard Lord avait promis d'élargir la route à quatre voies sur 120 km. Les libéraux de Shawn Graham aussi.

En juillet 2015, la province avait annoncé des travaux allant jusqu’à 46,2 millions de dollars sur trois ans. Le gouvernement fédéral avait pour sa part annoncé un financement pouvant aller jusqu’à 27 millions de dollars.

En campagne électorale, tant les libéraux provinciaux de Brian Gallant que le Parti libéral du Canada ont promis un important projet d’infrastructure pour cette artère du développement économique du nord de la province.

En 2015, un rapport gouvernemental avançait que l'achalandage à certains endroits était insuffisant pour justifier l'élargissement. Même le plan du gouvernement progressiste-conservateur de David Alward de doubler la voie seulement de Shediac à Bouctouche, adopté par les libéraux de Brian Gallant, a été remis en question dans ce rapport.

Selon des études, la circulation dans les environs de Bouctouche s'élève à 7130 véhicules par jour, alors que le nombre nécessaire pour justifier une route à quatre voies est établi à 8000, selon les politiques du gouvernement.

Avec des informations de Michel Corriveau

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine