Retour

Ottawa injecte 291 millions pour le maintien de l'ordre dans les Premières Nations

Le gouvernement fédéral injecte 291 millions de dollars pour financer le maintien de l'ordre dans les Premières Nations et les communautés inuites au Canada pour les cinq prochaines années. Cette décision intervient après que des services de police autochtones au pays se sont plaints d'être sous-financés.

Le gouvernement fédéral finance un peu plus de la moitié du coût du maintien de l'ordre dans près de 450 communautés, dont beaucoup sont isolées et accessibles seulement par avion. Au total, 420 000 Canadiens sont concernés.

Le ministre de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada, Ralph Goodale, a annoncé mercredi à Winnipeg que le financement débutera en même temps que la prochaine année fiscale et concernera les communautés qui participent déjà au Programme des services de police des Premières Nations (PSPPN).

L'argent permettra d'améliorer les salaires, d'embaucher des agents et d'acheter de l'équipement. Certains services se sont plaints d'avoir des gilets pare-balles périmés et d'avoir reçu des formations caduques.

Ottawa finance près de 52 % du coût du programme, les provinces et les territoires payant le reste.

Le député fédéral libéral de Saint-Boniface, Dan Vandal, se félicite de cette annonce et y voit du positif.

« S’il y a plus de fonds, plus de bonne volonté pour améliorer les services, cela aura un impact positif sur toutes les Premières Nations à travers le Canada », estime-t-il.

Le ministère de la Sécurité publique et de la Protection civile du Canada a annoncé qu'il demandera aux gouvernements provinciaux et territoriaux d'augmenter leurs contributions au programme, qui a été mis en place dans les années 1990. Avant cela, des accords étaient passés avec les communautés pour une durée de cinq ans et devaient être négociés et renouvelés par la suite.

Pour la première fois, le Ministère a indiqué que le financement qu'il s'engage à fournir suivra l'inflation. Il précise que, d'ici 2022-2023, l'investissement annuel dans ce programme atteindra environ 175 millions.

« Ce nouveau financement se poursuivra; les communautés peuvent compter [sur l'argent] à long terme », a assuré Ralph Goodale.

En 2016, il avait promis une révision du Programme des services de police des Premières Nations (PSPPN). Le ministre a été associé à plusieurs consultations du gouvernement fédéral auprès de différents services de police autochtones.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les 10 meilleures destinations vacances lorsqu'on est végane





Rabais de la semaine