Retour

Ottawa investit 9 millions dans des projets pour les jeunes Noirs

Le gouvernement fédéral a annoncé vendredi un investissement de 9 millions de dollars dans des projets communautaires destinés aux jeunes Canadiens noirs.

Quatre ministres du gouvernement Trudeau en ont fait l’annonce aux quatre coins du pays, dont la ministre du Patrimoine canadien Mélanie Joly à Montréal.

Ces sommes, prévues dans le budget 2018, doivent financer des projets qui renforceront l’autonomie des jeunes Noirs, mettront en valeur leur culture et leur identité et les aideront à développer des compétences de chef de file, indique le gouvernement.

Selon la ministre Joly, le fédéral cherche à valoriser le concept du « par et du pour », qui permet aux communautés de produire ses propres outils de développement. Ce sont « des organisations par et pour la communauté », dit-elle, soulignant l’importance de mettre en valeur l’expertise des gens concernés.

Les sommes sont prévues pour trois années, soit 3 millions de dollars par année, à travers le pays. Elles s’inscrivent dans le cadre d’une enveloppe plus large de 19 millions de dollars, les 10 millions restants devant appuyer des programmes en santé mentale adaptés à la culture des Canadiens noirs.

Réactions partagées

Pour Ali Nestor, fondateur de l’organisme Les Princes de la rue, qui vient en aide aux jeunes défavorisés par le biais du sport, « cette annonce tombe à bon terme », puisque des projets « intéressants, qui fonctionnent, sont en manque de financement. »

« C’est du saupoudrage », affirme pour sa part Michael Farkas, directeur de l’Association des jeunes de la Petite-Bourgogne. « Les problématiques sont énormes dans le moment, alors tout le monde a plein de projets. Il y a beaucoup d'associations », dit-il, avouant qu’il aurait aimé voir se concrétiser un projet de centre communautaire des Noirs.

Pour l’art-thérapeute Pascale Annoual, qui œuvre auprès des populations africaines et antillaises, « il y a tellement de capacités dans notre communauté que certaines personnes vont pouvoir en profiter, mais aussi avancer un peu plus. »

Pour Williamson Lamarre, directeur de l’organisme Café-Jeunesse multiculturel, ces fonds pourraient contribuer à nourrir le développement de l’identité des jeunes Noirs canadiens, en manque de modèles, dit-il. Toutefois, il faut aller beaucoup plus loin, car l’enjeu majeur pour la communauté noire reste celui du racisme systémique, estime-t-il.

Une communauté moins avantagée

Selon le fédéral, la communauté noire est le troisième groupe de minorités visibles au pays, avec près de 1,2 million de personnes en 2016.

Les Canadiens noirs présentent des taux de décrochage scolaire plus élevés que la moyenne nationale. Plus du quart d’entre eux vivent en situation de faible revenu. Ils sont aussi surreprésentés dans le système carcéral.

Ottawa espère ainsi lutter contre le racisme et la discrimination.

Cette annonce survient alors que le débat sur la notion d’appropriation culturelle bat son plein, du moins au Québec, avec la protestation de certains membres de la communauté noire autour du spectacle Slav, dans le cadre du Festival de jazz de Montréal.

Mercredi, Patrimoine canadien avait aussi annoncé 51,9 millions de dollars sur trois ans pour soutenir des projets communautaires visant à contrer le racisme, notamment envers les communautés autochtones et les femmes issues des communautés culturelles.

Avec des informations de Marie-Laure Josselin

Plus d'articles