Retour

Ottawa sonde les citoyens sur l’agrandissement du Château Laurier

La Ville d'Ottawa lance, mardi, un processus de consultation sur l'agrandissement du Château Laurier au centre-ville, un projet qui avait suscité beaucoup de critiques en septembre dernier.

Les citoyens qui souhaitent faire connaître leur opinion sur le projet peuvent notamment remplir un formulaire en ligne d’ici le 14 mars, envoyer un courriel ou encore participer à une assemblée publique sur cette question.

Le projet de Larco Investments, propriétaire de l’hôtel du 1, rue Rideau, vise à enlever le stationnement existant de cinq étages. Il prévoit aussi la construction d'une annexe comprenant deux immeubles de 11 et de 12 étages (comptant au total 218 chambres aménagées pour de longs séjours). L’aménagement proposé compte aussi une cour intérieure ainsi qu’un garage souterrain de 385 places.

La nouvelle portion de l’édifice, de concept contemporain, serait recouverte d’un revêtement composé de vitrage et de pierre calcaire avec des accents de bronze.

Une superficie réduite à la suite de critiques

En septembre dernier, le projet avait suscité de nombreuses critiques, notamment de la part du maire d’Ottawa, Jim Watson, ainsi que de citoyens qui se sont fait entendre sur les médias sociaux.

Depuis, en novembre, de nouvelles esquisses du projet ont été présentées. Elles comprenaient une réduction de la superficie des deux nouvelles ailes.

Les commentaires seront remis au propriétaire

La Ville précise qu’elle tiendra compte des commentaires qu’elle recueillera auprès des citoyens. Ils seront présentés dans un rapport comprenant également des commentaires techniques. Le tout sera remis au propriétaire.

Le personnel d’urbanisme de la Ville s’attend à ce que Larco Investments peaufine ensuite son projet en tenant compte de la rétroaction citoyenne.

Les citoyens auront, par ailleurs, d’autres occasions de faire part de leurs commentaires sur le projet, avant que celui-ci ne soit présenté au conseil municipal. Puisque l’hôtel est situé sur une terre fédérale, la Commission de la capitale nationale doit aussi se prononcer sur le projet.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce garçon se fait prendre par le reste de sa famille!





Rabais de la semaine