Retour

Ottawa travaille « en coulisses » pour régler le différend Alberta-C.-B.

De passage à Calgary pour défendre son budget fédéral, le ministre des Finances, Bill Morneau, a affirmé que son gouvernement entreprend des démarches dans l'ombre pour s'assurer que le projet d'expansion du pipeline Trans Mountain de Kinder Morgan voit le jour.

Un texte de Tiphanie Roquette

« Tout ce qu’il se passe ne se retrouve pas à la une des journaux et certaines de ces mesures seraient inefficaces si elles s’y retrouvaient », a affirmé M. Morneau devant plus de 200 personnes du monde des affaires rassemblées à l’invitation de la Chambre de commerce de Calgary.

Pressé de donner des exemples de ces démarches lors de la mêlée de presse, le ministre a refusé d’être plus précis. Il a toutefois réaffirmé l’importance de ce projet pour le gouvernement fédéral.

« Nous savons ce que c’est très important pour l’économie canadienne et pour l’économie albertaine d’avoir accès aux marchés pour nos ressources naturelles », s’est-il contenté de dire.

L’audience l’a aussi questionné sur les actions de son gouvernement pour améliorer la compétitivité des entreprises.

Baisser l'impôt sur les sociétés?

La Chambre de commerce de Calgary a qualifié le budget fédéral d’occasion manquée pour inciter plus d’investissements au Canada. Selon la directrice des politiques publiques à la Chambre, Zoe Addington, le Canada et l’Alberta perdent la bataille de la compétitivité face aux États-Unis qui a notamment annoncé une réforme fiscale baissant l’impôt sur les sociétés de 35 % à 21 %.

Le ministre Morneau a répondu que la baisse de l’impôt sur les sociétés n’était pas la panacée puisque des années de fiscalité avantageuse n’ont pas permis au Canada de se démarquer des États-Unis en matière d’investissements.

Bill Morneau a ironisé que les gens réclamant une baisse d’impôts sont aussi les mêmes qui fustigent le gouvernement de ne pas équilibrer le budget.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Recettes de Noël - Ragoût de boulettes de dinde et épinards