Retour

Où est le ministre responsable de la Gaspésie-Les Îles?

Des médias de la Gaspésie et des Îles-de-la-Madeleine parviennent difficilement à joindre le ministre responsable de la région, Sébastien Proulx.

Certaines salles de presse, dont celle de Radio-Canada et de TC Média, ont vainement tenté de discuter de dossiers avec le ministre au cours des derniers mois.

C'est le cas du journaliste Dominique Fortier de TC Média en Haute-Gaspésie qui a finalement pu parler avec le ministre, mais après de très nombreux refus.

M. Fortier a sollicité une entrevue auprès de l’attachée de presse du ministre le 19 mai dernier. Il a obtenu la rencontre le 6 juillet.

Entretemps, il a relancé quotidiennement l’attachée de presse du ministre en l’informant de ses disponibilités, soit tous les jours entre 5 h le matin et minuit le soir, y compris le week-end. « Combien de refus? Calculer une fois par jour pendant un mois et demi… Une quarantaine », commente M. Fortier.

Les raisons des refus étaient à l’avenant soit que le ministre n’était pas disponible, qu’il n’avait pas le temps en raison de ces multiples tâches comme ministre de l’Éducation.

Autres refus

À Radio-Canada Gaspésie-Les Îles, l’émission d’affaires publiques Au cœur du monde estime avoir essuyé une douzaine de refus depuis septembre.

Même son de cloche du côté de Télé-Gaspé où le journaliste Nelson Sergerie a réussi à obtenir une seule entrevue depuis l’arrivée en poste du ministre, en janvier dernier. « C'était du côté de Percé c'était pour une annonce de la SÉPAQ depuis ce temps c'est silence radio malgré nos nombreuses demandes »

Deux autres médias régionaux affirment avoir eu un problème semblable mais n'ont pas voulu commenter publiquement. Quatre journalistes ont indiqué qu’ils avaient pu parler au ministre dans des délais raisonnables.

Le ministre Proulx indique qu’il a eu un automne très occupé et qu'il a une charge de travail très lourde. « Je fais le suivi des dossiers et chaque fois que j’ai mis les pieds en Gaspésie et aux Îles-de-la-Madeleine, j’ai répondu à l’ensemble des questions », soutient le ministre.

La section régionale de la Fédération professionnelle des journalistes du Québec a lancé une consultation auprès des journalistes de la région pour en connaître un peu plus sur les relations entre les ministres du gouvernement Couillard et les médias de la région. « Si vraiment la situation est alarmante, on va s’en occuper », indique la présidente de la section Gaspésie-Les Îles de la FPJQ, Johanne Fournier.D'après les informations de Michel-Félix Tremblay

Plus d'articles

Vidéo du jour


Qu'est-ce qui se passe quand tu fais une détox de cellulaire?