Retour

Partielle dans Markham-Thornhill: une candidate libérale crie à l'injustice

Une candidate à l'investiture libérale pour l'élection partielle qui aura lieu dans Markham-Thornhill, une circonscription de la région de Toronto, accuse le parti de favoritisme.

Une élection partielle sera tenue afin de remplacer John McCallum, qui a quitté son siège à la Chambre des communes pour devenir le nouvel ambassadeur du Canada en Chine.

Juanita Nathan a annoncé sa candidature pour l'investiture libérale. Or, l'une de ses concurrentes est Mary Ng, une ancienne employée de haut rang du premier ministre Justin Trudeau. Mme Nathan allègue que la procédure semble favoriser Mme Ng.

Juanita Nathan affirme que plus de 2000 personnes qu'elle a recrutées comme membres du parti ne pourront pas voter samedi parce que le parti a fixé rétroactivement la date limite d'inscription au 14 février -- soit la veille du jour où elle a commencé à inscrire des noms dans le système.

La campagne de Mary Ng dit avoir appris en même temps que tout le monde les changements quant à la date limite et affirme que « des centaines » de partisans de Mme Ng seront également dans l'impossibilité de voter.

Un porte-parole du Parti libéral du Canada, Braeden Caley, souligne que la date limite rétroactive des inscriptions a été expliquée dans les règlements disponibles en ligne depuis des mois.

Il encourage les candidats à renvoyer les documents de leurs nouveaux membres le plus tôt possible.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Les plus beaux hôtels écologiques du monde