Retour

Pas de caserne de pompiers dans un parc municipal de Lasalle, dans le Sud-Ouest

Le conseil municipal de LaSalle a rejeté l'impopulaire projet de construction d'une caserne de pompiers au cœur d'un secteur très urbanisé de la ville. Cette décision a été très bien accueillie par les résidents du secteur.

Plus d’une centaine de citoyens étaient présents mardi pour unir leur voix contre le projet de construction d’une nouvelle caserne d’incendie dans leur quartier.

Selon ces derniers, le site choisi aurait créé trop de bruit dans le voisinage et aurait endommagé le parc John Dupuis, un espace vert très fréquenté.

La nouvelle caserne aurait augmenté substantiellement la circulation, selon le résident Chris Knight.

D’autres résidents étaient inquiets pour la sécurité des piétons, particulièrement des enfants, qui fréquentent le secteur pour aller à l’école.

« Je ne crois pas qu’il s’agisse du bon endroit pour la caserne », a affirmé la conseillère municipale Crystal Meloche.

Cette dernière a proposé une motion pour demander aux fonctionnaires d’envisager d’autres sites pour y aménager la caserne satellite.

Le maire Ken Antaya et le conseiller Terry Burns sont les deux seuls à avoir voté pour le site proposé.

« On revient à la case départ », a commenté le maire Antaya.

Selon lui, la Ville devra considérer l’achat d’une propriété privée pour la construction de cette deuxième caserne.

Une station de pompier trop petiteLa population de Lasalle a quadruplé depuis la construction de la première caserne dans les années 60.

Les représentants du Service d’incendie favorisaient le site de la rue Hazel, parce qu’il aurait permis un temps de réponse plus rapide en cas de feu et une réduction du coût des assurances pour les propriétaires fonciers.

La Ville a approuvé le projet d’une deuxième caserne lors des discussions budgétaires de 2017, au coût de 2,7 millions de dollars.

Plus d'articles

Commentaires