Retour

Pas de manquement commis par Laurence Méthot, selon le commissaire à l'éthique

L'ancienne mairesse de Port-Cartier et candidate libérale aux élections provinciales en 2014, Laurence Méthot, n'a pas commis de manquement dans l'exercice de ses fonctions à titre d'attachée politique pour la région de la Côte-Nord.

C'est la conclusion qui a été présentée jeudi par le commissaire à l'éthique et à la déontologie, Jacques St-Laurent, dans son rapport à l'Assemblée nationale.

Il n'a pas été possible de parler à Laurence Méthot, mais elle accueillerait ce rapport avec soulagement, selon l'attachée de presse du cabinet du président du Conseil du trésor, Cynthia St-Hilaire.

Laurence Méthot figurait sur la liste d'une demande d'enquête sur l'embauche, par le Parti libéral du Québec, d'ex-candidats à titre d'attachés politiques régionaux, déposée en février 2017, par la députée d'Hochelaga-Maisonneuve, Carole Poirier.

La députée estimait que des manquements aux articles 15, 16 et 36 du Code d'éthique et de déontologie des membres de l'Assemblée nationale, avaient notamment été commis par madame Méthot.

Ces articles portent, entre autres, sur l'obligation de ne pas favoriser son intérêt personnel, dans le cadre de ses fonctions, notamment.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Une caméra de sécurité montre quelque chose d'extraordinaire





Rabais de la semaine