Retour

Pas de nouveau régime fiscal américain sur les importations

L'administration Trump et les dirigeants du Congrès n'envisagent plus d'imposer un nouveau régime fiscal pour les importations, une décision bien accueillie par la ministre canadienne des Affaires étrangères, Chrystia Freeland.

Les républicains voulaient réformer le code fiscal américain afin d'éviter d'accroître le déficit budgétaire. Et l'imposition d'un régime fiscal pour les importations leur aurait permis de baisser les impôts sans trop déséquilibrer le budget.

Mais les autorités américaines se disent maintenant certaines qu'un tel régime n'est plus nécessaire pour réduire les impôts.

La ministre Freeland a fait état de sa satisfaction face à l'abandon du projet sur son compte Twitter. Elle a écrit que la population et l'économie des deux pays prospèrent lorsqu'elles sont liées.

En mars, le ministre canadien des Ressources naturelles, Jim Carr, avait déclaré lors d'une visite à Washington que plusieurs Américains s'opposaient à l'idée d'un régime fiscal pour les importations, car cela irait à l'encontre de l'intérêt commun du Canada et des États-Unis dans le secteur énergétique.

Selon des opposants, un tel régime fiscal aurait pu provoquer une guerre commerciale entraînant des sanctions internationales, augmentant en conséquence le prix des produits importés aux États-Unis.

Plus d'articles

Commentaires