Retour

Pas plus de voitures sur les ponts depuis 2011

Les nouvelles données tant attendues sur la circulation automobile dans la région de Québec ne révèlent pas de changements majeurs à la tête des ponts. Selon les relevés du ministère des Transports du Québec, le nombre de voitures qui circulent sur les ponts de Québec et Pierre-Laporte n'a pas augmenté entre 2011 et 2015.

Plus tôt cette semaine, ces chiffres devaient faire l’objet d’une rencontre entre le ministre Laurent Lessard et les maires Régis Labeaume et Gilles Lehouillier. Les trois hommes devaient faire le point au sujet du troisième lien Québec-Lévis, mais le ministre a annulé la rencontre à la dernière minute.

Dans le document rendu public sur le site du ministère, vendredi, on indique que les données permettront de prioriser « les projets à réaliser sur le réseau existant, à court et à moyen termes, afin d’améliorer les conditions de circulation ».

Dans l'éventualité où le troisième lien devait voir le jour, le ministre Lessard a déjà dit qu’il faudra prendre le temps d'analyser si cela se fera dans le secteur de l’île d’Orléans ou dans le secteur des ponts.

Moins de véhicules

Or, selon le portrait dévoilé, le nombre de véhicules qui empruntent le pont Pierre-Laporte à l’heure de pointe a diminué de 1 % tant en avant-midi (26 061) qu’en après-midi (29 538)

Sur le pont de Québec, 4 % moins de véhicules circulent à l’heure de pointe en avant-midi (8760). En après-midi, cependant, on constate une hausse de 3 % (10 442).

Cela marque une rupture avec les années qui ont précédé 2011 et au cours desquelles les débits automobiles étaient en augmentation constante.

Mais un fait demeure : le secteur de la ville de Québec qui génère le plus de déplacements est celui de Sainte-Foy, à la tête des ponts. Près de la moitié des voitures qui partent de la rive sud ont ce secteur comme destination.

L’étude du ministère note cependant que le réseau routier municipal a une capacité limitée « à prendre un volume supplémentaire de véhicules ».

Plus de circulation dans l’ouest

Ce qui a changé depuis 2011 est la circulation dans le secteur situé à l’ouest des ponts. Sur la rive nord, à la hauteur de Cap-Rouge, 16 % plus de véhicules passent sur l’autoroute 40 à l’heure de pointe le matin. En après-midi, c’est 14 % plus de véhicules.

Sur la rive sud, le scénario est semblable. Dans le secteur de Saint-Nicolas, l’autoroute 20 accueille 9 % plus de véhicules aux heures de pointe du matin et de l’après-midi.

Selon le ministère des Transports, ces augmentations du débit automobile entre 2011 et 2015 sont dues à l’étalement urbain.

Plus d'articles