Retour

Paul Gérin-Lajoie, un personnage marquant pour Michel Perron

Michel Perron, fondateur du Conseil régional de prévention de l'abandon scolaire (CREPAS), affirme avoir été grandement inspiré par l'œuvre de Paul Gérin-Lajoie. Ce dernier, qui s'est éteint à l'âge de 98 ans, a réformé complètement le système d'éducation au Québec.

Paul Gérin-Lajoie, considéré comme le père de l’éducation, a joué un rôle majeur dans la carrière de Michel Perron.

Le fondateur du CREPAS a eu la chance de le côtoyer à trois reprises celui qui a fondé le ministère de l’Éducation.

Sa dernière rencontre avec lui était lors d’un débat pour le maintien des commissions scolaires.

Michel Perron ajoute que c’est grâce à cet homme que le Québec a pu rattraper son retard en matière d’éducation.

« Il a eu le temps de faire de très grandes choses, notamment de fusionner 1500 commissions scolaires pour en avoir 55 catholiques et 9 protestantes. »

Les bases mises en place par M. Lajoie ont permis aux Québécois d’avoir accès à l’éducation.

« C’est lui qui a rendu la fréquentation obligatoire et insisté pour que les écoles soient mixtes. C’est le père des polyvalentes au Québec », ajoute-t-il.

Plus d'articles