Retour

Pensionnats autochtones : bientôt des excuses de Justin Trudeau à T.-N.-L.

Le premier ministre Justin Trudeau présentera des excuses qui devraient être prononcées cet automne aux survivants des pensionnats autochtones de Terre-Neuve-et-Labrador.

C'est ce que confirme le Cabinet du premier ministre.

La date exacte et le lieu où il se rendra au Labrador n'ont cependant pas encore été précisés, ce qui devrait se faire avant la fin du mois.

Les survivants des pensionnats autochtones de Terre-Neuve-et-Labrador ont été exclus du règlement de 2006 avec le gouvernement fédéral et des excuses du premier ministre Stephen Harper qui ont suivies en 2008.

Plusieurs d'entre eux attendent depuis des années des excuses du chef du gouvernement canadien.

Les anciens élèves des pensionnats autochtones de la province n'ont pas été inclus dans les excuses de 2008 parce que, selon les arguments du gouvernement d'alors, c'était Terre-Neuve-et-Labrador qui s'occupait des pensionnats avant que la province se joigne à la Confédération, en 1949.

Ce n'est que l'an dernier que les survivants des pensionnats autochtones de Terre-Neuve-et-Labrador ont eu droit, eux aussi, à un règlement, survenu entre leurs avocats et ceux du gouvernement fédéral.

Quelque 800 survivants se partageront 50 millions de dollars pour des plaintes d'agressions sexuelles et physiques; et aussi en guise de dédommagement pour la perte de leur langue et de leur culture.

Un des avocats des plaignants, Steven Cooper, affirme que les excuses du premier ministre sont plus importantes que le dédommagement pour de nombreux survivants.

Il soutient qu'elles valident leur difficile expérience et met un baume sur la blessure qui leur a été causée après avoir été omis des excuses de 2008.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine