Retour

Peut-on emmener 25 000 réfugiés au Canada avant le 1er janvier? L'épreuve des faits

Le nouveau gouvernement libéral de Justin Trudeau compte bien tenir son engagement d'emmener 25 000 réfugiés syriens au Canada d'ici la fin de l'année. Est-ce possible?

Un texte de Denis-Martin Chabot

Vérification faite : oui. L'Aviation royale canadienne dispose d'une flotte de 40 appareils dans lesquels on pourrait installer des sièges pour transporter des passagers.

Grâce à 40 avions Hercules, 5 Polaris et 5 Globemaster, on pourrait transporter un total d'environ 4700 passagers aux 3 jours.

Avec seulement la moitié de la flotte, on arriverait donc à transporter 25 000 personnes. Mais encore faut-il que les appareils soient disponibles et opérationnels.

« Chaque flotte a un pourcentage d'appareils qui sont à diverses phases de maintenance. Et, comme vous apprécierez, on ne peut pas identifier l'emplacement de chacun des avions à travers le monde pour des raisons de sécurité opérationnelle », dit le capitaine Alexandre Cadieux, officier des affaires publiques, 1re Division aérienne du Canada & Région canadienne du NORAD, Forces armées canadiennes.

Pour voir le tableau sur les avions de transport sur votre appareil mobile, cliquez ici.

Les experts consultés estiment donc que le gouvernement devra nécessairement noliser des appareils civils.

Le transporteur Air Canada s'est dit prêt à collaborer, comme il l'a fait lors du tremblement de terre en Haïti, pourvu que ce soit avant l'achalandage des Fêtes.

Le ministre de l'Immigration, des Réfugiés et de la Citoyenneté, John McCallum, a aussi évoqué la possibilité d'utiliser des bateaux pour déplacer ces gens. Une fois rendus ici, il faudra les loger. Et ça aussi, ça promet d'être un casse-tête.

Plus d'articles

Commentaires