Retour

Philippe Couillard défend un Canada central fort après l'élection de Doug Ford en Ontario

Comme tous les membres de la classe politique canadienne, le premier ministre du Québec devra s'ajuster à l'arrivée de Doug Ford à la tête de l'Ontario.

En mêlée de presse à Québec, en marge du Sommet du G7, Philippe Couillard a expliqué s’être entretenu avec le premier ministre désigné au lendemain de sa victoire aux élections provinciales de jeudi.

L'Ontario et le Québec doivent démontrer leur poids économique au sein de la fédération canadienne, a-t-il dit au nouvel élu.

« Pour moi, ce qui importe avant tout, c’est l’intérêt du Québec, assure Philippe Couillard. Et l’intérêt économique du Québec commande qu’on ait des relations très étroites avec notre voisin, notre partenaire principal. »

Et Doug Ford est « entièrement d’accord de continuer le même niveau d’échanges économiques et de relations », indique Philippe Couillard, satisfait.

Il s’agit d’un grand changement pour le gouvernement Couillard, qui avait trouvé en Kathleen Wynne une alliée inestimable, tant sur le plan économique qu’environnemental.

Philippe Couillard a par ailleurs proposé à Doug Ford de continuer la tradition établie avec sa prédécesseur de tenir des conseils des ministres conjoints afin de promouvoir les intérêts des deux provinces.

Le premier ministre Couillard compte maintenant avoir plusieurs conversations avec Doug Ford, qu’il rencontrera pour la première fois au Conseil de la fédération qui se déroulera au Nouveau-Brunswick au mois de juillet.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Une mère et son fils offrent une danse inoubliable





Rabais de la semaine