Retour

Pierre Cormier revient à la mairie pour « rationaliser les dépenses publiques »

Élu sans opposition, Pierre Cormier a repris la tête de la Municipalité de Havre-Saint-Pierre le 27 avril. L'ancien maire Berchmans Boudreau ayant démissionné en réponse aux contestations d'une importante hausse de taxes annoncée, Pierre Cormier s'attaquera à l'assainissement des finances publiques.

Un texte de Jean-Louis Bordeleau

Pierre Cormier a déjà été maire du chef-lieu de la Minganie, entre 2005 à 2009. Il avait auparavant siégé comme conseiller durant trois mandats.

Selon lui, « le mandat est clair : rationaliser les dépenses publiques ».

Pour ce faire, il cite une étude en cours qui vise à réorganiser le budget de Havre-Saint-Pierre. « Je pense qu'il y a eu un peu trop de dépenses pour les revenus ».

Il ajoute que pour contrer l'incertitude du marché du fer, dont dépend sa municipalité, son administration planchera sur l'industrie du tourisme. « Le tourisme, quand on regarde sur le marché international, c'est une force garantie. [...] C'est permanent et pas cyclique. »

Pierre Cormier avoue avoir été lui-même surpris par ce nouveau mandat. « Je ne pensais jamais revenir à la mairie de Havre-Saint-Pierre », confie-t-il.

« J'espère être à la hauteur des attentes des citoyens de Havre-Saint-Pierre et livrer la marchandise durant les trois années qui me restent », conclut-il.

Plus d'articles