Retour

Plan d’action sur le trouble de l’autisme : des organismes dans le noir

L'organisme Autisme de l'Est-du-Québec (ADEQ), attend toujours les détails concrets du plan d'action déposé par Québec en mars 2017.

Un texte de Laurie Dufresne, d’après les informations de Laurence Gallant

Si l'on sait que Québec bonifie sa contribution pour la cause avec des sommes récurrentes provenant du Plan d'action sur le trouble du spectre de l'autisme 2017-2022, l'ADEQ, pour sa part, ignore toujours si le plan d'action se réalisera en collaboration avec les organismes communautaires.

La directrice d'Autisme de l'Est-du-Québec, Nadège Miguet, estime qu'il est important que la population se mobilise pour améliorer les services destinés aux personnes ayant un trouble du spectre de l'autisme.

« C'est malheureusement dans un contexte peu favorable qu'on lance ce mois de l'autisme et on a vraiment envie justement de ne pas oublier notre mission de service public. On espère que, pour accomplir notre mission de service public, on va être soutenu par le gouvernement, et que les subventions qui ont été débloquées en faveur de l'amélioration des services pour les personnes qui ont un trouble du spectre de l'autisme et leurs proches vont pouvoir aussi nous soutenir dans nos missions », affirme-t-elle.

Activités du Mois de l’autisme

Autisme de l'Est-du-Québec organisera différentes activités de sensibilisation dans les prochaines semaines pour souligner le Mois de l'autisme, notamment une conférence sur l'épuisement le 19 avril, ainsi qu'une marche et une course pour l'autisme, le 28 avril à Rimouski.

La ministre déléguée à la Réadaptation et à la Santé publique, Lucie Charlebois, a d'ailleurs voulu souligner le Mois de l'autisme en affirmant que le gouvernement a fourni des efforts considérables dans les dernières années pour soutenir les personnes ayant un trouble du spectre de l'autisme. Ce soutien se traduit notamment par un financement annuel de 29 millions de dollars pour mettre en oeuvre les 35 mesures du plan d'action déposé au printemps dernier.

Le trouble du spectre de l’autisme touche plus de 1 % de la population.

Plus d'articles