Retour

Plaques d'immatriculation : La Saskatchewan ne reculera pas devant l’Alberta

Le premier ministre de la Saskatchewan, Brad Wall, ne reculera pas devant les menaces de poursuites judiciaires de l'Alberta. Son annonce intervient après la décision du gouvernement d'interdire les véhicules immatriculés en Alberta sur les nouveaux chantiers de construction en Saskatchewan.

À l'Assemblée législative, M. Wall a déclaré jeudi que la Saskatchewan était prête à se défendre devant les tribunaux.

« Nous pensons que cela ne viole pas nécessairement les accords commerciaux, car c'est le traitement que nos entrepreneurs reçoivent lorsqu'ils travaillent en Alberta », a souligné Brad Wall.

L'Alberta réitère ses menaces

Jeudi, le ministre du Développement économique et du Commerce de l’Alberta, Deron Bilous, a réitéré ses menaces de poursuivre la Saskatchewan en justice dans une semaine si elle ne revient pas sur sa décision.

Il affirme que le gouvernement de la Saskatchewan refuse de parler avec le gouvernement albertain sur ce dossier.

M. Bilous a déclaré que l'interdiction était « ridicule » et contrevenait aux règles du libre-échange interprovincial. Il a ajouté qu'il pourrait y avoir des « conséquences » en plus de poursuites judiciaires, sans toutefois fournir plus de détails.

« C'est tout à fait absurde, quand on y pense : l'économie de l'Alberta est plus grande que celle de la Colombie-Britannique et de la Saskatchewan réunies, alors entamer une guerre commerciale avec votre plus grand frère aîné n'est jamais une bonne chose à faire », a-t-il averti.

Avec les informations de CBC

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un rottweiler goûte à du citron pour la première fois





Rabais de la semaine