Retour

Pleins feux sur l'économie et un « gouvernement efficace », promet le gouvernement Pallister

Le document est élaboré autour de trois axes : « redresser notre situation financière », « rétablir la qualité des services » et « reconstruire notre économie ». Le vaste document rappelle de nombreuses promesses déjà annoncées, mais ajoute aussi de nouvelles mesures.

« Gouvernement efficace »

Le PC annonce qu'il a terminé la première phase d'évaluation de performance financière du gouvernement, et qu'il dévoilera bientôt un résumé de ce travail. Dans l'optique de « réduire la bureaucratie », le PC présentera un projet de loi sur la « responsabilité en matière réglementaire ».

Le gouvernement annonce aussi qu'il réduira de 20 % le nombre total des organismes, conseils et commissions de la province Manitoba. Une évaluation des fonctions de chacune de ces instances a déjà été entamée. Le Conseil des corporations de la Courrone sera, de plus, aboli.

Mais si le gouvernement veut restructurer les organismes provinciaux, d'un autre côté, il propose aussi dans ce discours la création de plusieurs nouveaux organismes, par exemple un organisme de recrutement des médecins et un autre, indépendant, d'efficacité énergétique. « C'est une question de réallocation des ressources, justifie Brian Pallister. On ajoute des ressources quand on pense que c'est très important ».

Par ailleurs, le gouvernement a aussi l'intention d'établir un critère de rendement du capital, pour déterminer l'ordre des priorités dans les projets d'investissements, non seulement pour les projets d'infrastructure, mais aussi pour les projets socioculturels. « Quand les décisions sont prises sur les projets d'investissements, les Manitobains doivent comprendre qu'il y a eu une analyse derrière ça », insiste le premier ministre.

Les investissements dans le sport et la culture, ce n'est pas la même chose que pour les routes.

Brian Pallister, premier ministre du Manitoba

Possibilités économiques

Le gouvernement annonce qu'il veut éliminer les règles qui régissent les partenariats publics-privés. « Nous avons les règles parmi les plus restrictives au Canada, qui découragent le secteur privé », note le premier ministre Brian Pallister.

Le PC a aussi rappelé son engagement à favoriser le développement de l'économie dans le nord de la province, notamment grâce à l'initiative Objectif Nord (Look North), pour créer des emplois et garantir des investissements dans le Nord.

Plus d'articles