Retour

Pluie d'annonces pour des logements sociaux en Abitibi-Témiscamingue

Le Château Marie-Eve, de Val-d'Or, ainsi que le projet Habitations Tournesols au Soleil, de Malartic, profiteront d'une aide financière de 4,5 millions de dollars du gouvernement du Québec. Les projets Le Centurion, à Amos, et Habitations des Aurores Boréales, à La Sarre, se partageront quant à eux 4 millions de dollars.

Un texte d'Émélie Rivard-Boudreau

La ministre responsable de la Protection des consommateurs et de l'Habitation, Lise Theriault, a rendu publiques ces annonces mercredi après-midi à Malartic et Amos. Une autre annonce est prévue à l'agenda de la ministre jeudi, à Matagami.

Lors de son allocution à Malartic, elle a souligné la tenacité du député d'Abitibi-Est, Guy Bourgeois, pour faire avancer ces dossiers au cours des dernières années.

Santé mentale

Les Habitations Tournesols au Soleil, un immeuble de 19 logements destinés aux personnes aux prises avec des problèmes de santé mentale, recevra une subvention de 1,7 million, accordée par la Société d'habitation du Québec, par son programme AccèsLogis.

C'est un projet sur lequel on travaille depuis longtemps à Malartic. Il était dans les mains du gouvernement depuis 2014.

« Ç'a été si long parce que le plus gros morceau à attacher, c'est la contribution du milieu, a expliqué la ministre Lise Thériault. Ce sont des dons des corporations et, dans les municipalités qui sont plus petites, où il y a beaucoup beaucoup de sollicitation, ce n'est pas évident. »

Carole Duchesnay, la présidente du Groupe Soleil de Malartic, a littéralement pleuré lors de l'annonce, tellement le projet lui tient à cœur.

« C'est merveilleux! Je suis partie à pleurer, parce que ça me tient tellement à coeur d'aider ces gens-là! Moi, je suis capable de me loger, je n'ai pas besoin d'habiter là, mais ces gens-là, qui ont juste de l'aide sociale, ils en ont tellement besoin! », s'est-elle exprimée après l'annonce.

Itinérance

Le projet Château Marie-Eve, destiné aux personnes à haut risque d'itinérance dans la Vallée-de-l'Or, a reçu 2,4 millions, aussi du programme AccèsLogis.

« Je dis "enfin!". On n'a plus qu'à acquérir le bâtiment, finaliser les plans et devis et passer à l'attaque, a commenté le président de la maison d'hébergement La Piaule de Val-d'Or, Stéphane Grenier. Les sommes sont colossales, mais le projet qu'on propose à la Ville de Val-d'Or, ce n'est pas un petit projet. Ce n'est pas non plus seulement pour les personnes qui vont y rester, c'est pour l'ensemble des citoyens. »

4 millions pour des projets à Amos et La Sarre

À Amos, le projet Le Centurion accueillera 24 familles à faible revenu. La ministre responsable de l'Habitation, Lise Thériault, lui a accordé près de 1,5 million de dollars.

À La Sarre, les Habitations des Aurores Boréales, aussi un immeuble qui accueillera 24 familles à coût abordable, a pour sa part reçu 1,4 million.

Le maire de La Sarre, Yves Dubé, se réjouit de cette annonce qui permettra d’aller de l’avant avec ce projet, qui est sur la table depuis 2013.

« Il s’agit d’une excellente nouvelle. Le taux d’occupation de l’office municipal d’habitation de La Sarre est de 100 % à l’heure actuelle et des citoyens attendent sur la liste pour obtenir un logement décent, en fonction de leurs moyens. L’ajout de ces 24 logements supplémentaires va permettre d’accueillir adéquatement des gens et des familles qui en ont besoin », explique-t-il.

Comme les projets de Val-d'Or et Malartic, les sommes proviennent de la Société d'habitation du Québec (SHQ), via son programme AccèsLogis.

Plus d'articles

Vidéo du jour


Ce chien refuse qu'on le prenne en photo





Rabais de la semaine