Retour

Plus de 4 M $ pour améliorer le transport en commun à Trois-Rivières

La Société de transport de Trois-Rivières (STTR) reçoit 2.5 millions de dollars du gouvernement du Canada et 2 millions de dollars de celui du Québec. Ces quelque 4,5 millions de dollars devraient permettre de faciliter les déplacements des citoyens en autobus. La STTR promet que les projets qui seront réalisés répondront aux besoins immédiats des usagers, qui sont nombreux à critiquer le service.

Un texte de Claudie Simard

La Société de transport de Trois-Rivières compte réaliser 20 projets qu’elle avait dans la mire depuis un certain temps.

L’achat de deux autobus hybrides est en tête de liste et représente un investissement de près de 2 millions de dollars.

Ces véhicules plus « verts » ne s’ajouteront cependant pas à la flotte d’une cinquantaine d’autobus déjà en circulation, pour augmenter la fréquence du service ; Ils remplaceront les véhicules plus anciens.

Le deuxième projet en importance concerne les nouvelles technologies ; un service qui coûte 870 000 dollars à implanter. Il permettra à la STTR de communiquer en temps réel avec les usagers qui attendent l’autobus, par exemple pour les avertir d’un retard.

Le manque de ponctualité fait partie des nombreux reproches qui sont faits au service de transport en commun de Trois-Rivières.

La direction a admis en avril que le service de transport en commun ne répond plus aux besoins des usagers. 

Un vent de renouveau

La Société de transport de Trois-Rivières participe au financement de ces projets ; sa part est d’environ 500 000 dollars.

Cependant, les investissements des deux paliers de gouvernement donnent un sérieux coup de pouce à la Société selon le président, André Noël.

Ils permettent à l’organisation d’utiliser une partie de son budget pour s’attaquer au problème des horaires et des trajets des autobus, qui empêchent bien des citoyens d’utiliser le service.

Il annonce que le nouveau plan de transport sera mis en place l’été prochain, en juillet 2018.

Les investissements ont été annoncés par les ministres François-Philippe Champagne et Julie Boulet.

Améliorer le transport en commun fait partie du plan de transport 2018 du gouvernement du Québec.

De son côté, le gouvernement du Canada promet de verser plus de 180 milliards de dollars sur 12 ans en financement d’infrastructure pour le transport en commun.

Plus d'articles

Commentaires

Vidéo du jour


Un avion s'écrase dans un arbre





Rabais de la semaine