Retour

Plus de 89 navires ont franchi la limite de vitesse visant à protéger les baleines noires

Au moins 89 navires ont dépassé la limite de vitesse dans le golfe du Saint-Laurent au cours des trois premières semaines à la suite de l'imposition d'une limite de vitesse de 10 nœuds (18,5 km/h) à tous les navires mesurant au moins 20 mètres l'été dernier.

On ne sait pas combien de navires supplémentaires ont violé la limite de vitesse de 10 noeuds entre le rapport du 30 août et le 12 janvier, quand le ministère a levé la restriction de vitesse.

Les représentants de Transports Canada n'ont pas fourni cette information à Radio-Canada lundi, tel que demandé.

À ce jour, seulement 14 navires ont été condamnés à payer une amende de 6 000 $ « pour non-respect allégué du ralentissement temporaire obligatoire », a confirmé la porte-parole du ministère, Julie Leroux, dans un courriel.

C'était l'amende minimale pour une première infraction, selon le document obtenu dans le cadre d'une demande d'accès à l'information.

Au moins 17 baleines noires sont mortes dans les eaux du Canada et des États-Unis l'été dernier et les scientifiques croient que l'activité humaine, y compris le transport de marchandises et la pêche, en était la principale cause.

Des nécropsies sur sept des baleines en voie de disparition ont montré que quatre d'entre elles sont mortes d'un traumatisme contondant causé par des collisions avec des navires, tandis que les trois autres sont mortes parce qu'elles étaient empêtrées dans des engins de pêche.

Il n'y a plus que 500 baleines noires de l'Atlantique Nord dans le monde.

Le 11 août, Transports Canada a imposé une limite de vitesse de 10 nœuds (18,5 km/h) à tous les navires mesurant au moins 20 mètres voyageant dans le secteur du golfe qui s’étend de la côte nord du Québec jusqu'au nord Île-du-Prince-Édouard.

Normalement, ces navires voyagent à environ 18 nœuds.

Plus d'articles

Vidéo du jour


L'art d'être le parfait invité